Numéro #160

15 décembre 1999

Agriculture durable et prairies

Dans les Deux-Sèvres, quelques évolutions des exploitations du CIVAM du Haut-Bocage sous contrat PDD

auteur :

Dans cette zone bocagère, des problèmes environnementaux étaient identifiés dès 1993. La démarche de Plans de Développement Durable, suivie par 14 exploitants depuis 1992, prouve, avec le recul, que les agriculteurs peuvent ainsi "changer leur façon de produire" et pratiquer une agriculture économiquement viable, socialement équitable et respectueuse de l'environnement.
L'évolution récente de l'agriculture, avec drainage et suppression des haies présentait pour cette petite région bocagère des risques de pollution nitrique, détérioration de la structure du sol et de dégradation du paysage. 14 exploitants se sont engagés dans une réflexion collective sur l'Agriculture durable et ont signé un contrat PDD. L'évolution des exploitations concernées porte sur : la réduction de la surface en maïs, le développement des associations fourragères et des prairies permanentes, la réduction de la fertilisation azotée, l'implantation de nouvelles haies, l'accroissement de la productivité du travail et de l'excédent brut d'exploitation, l'amélioration des conditions de travail et d'emploi, un accroissement modéré de la SAU, en vue d'une meilleure répartition des droits à produire sur le territoire.

Mots-clés : | | | | | | | |
Farms from the group of farmers 'CIVAM du Haut-Bocage' in Deux-Sèvres under a sustainable development contract : a few changes which they underwent

In the hedgerow landscape of Deux-Sèvres called 'Haut-Bocage', environmental problems were spotted as early as 1993. Farming in this small region has recently undergone changes - drainage, removal of hedgerows - that entailed increased risks of nitrate pollution, damage to soil structure, and deterioration of the landscape. A group of 14 farmers met to study the possibilities of Sustainable Agriculture, and entered into a contract of Sustainable Development (Plan de Développement Durable). The changes that have taken place on their farms since 1992 involve : a reduced maize acreage, increased forage associations and permanent pastures, a reduced nitrogen fertilization, the setting-up of new hedgerows, an increased productivity of labour and a larger gross farm surplus, improved labour and work conditions, a limited increase of the Useable Farm Area, so as to obtain a better distribution of the producing rights over the area. The working of the Sustainable Development Plans shows, with hindsight, that it gives farmers the possibility of 'changeing their way of producing', and of practising a kind of agriculture that is economically viable, socially equitable, and respectful of the environment.

Télécharger l'article

PDF - 659,08 ko