Numéro #237

31 mars 2019

Agronomie et écologie : un duo gagnant pour comprendre et gérer les prairies

Approche multipartenariale pour la connaissance et la gestion agricole des prairies humides de Bretagne : réseau des « fermes de références »

auteur : | co-auteurs :

De 2014 à 2016, un réseau innovant pour la gestion agricole en zones humides de Bretagne a été mis en place avec une approche multipartenariale. L’étude s’est appuyée sur un échantillon de 84 parcelles de prairies humides réparties dans une vingtaine d’exploitations représentatives des différentes productions agricoles et territoires bretons. L’analyse croisée de données phytosociologiques, agronomiques et entomologiques a permis de travailler sur les liens entre pratiques agricoles, végétation et autres éléments de la biodiversité. Sur la base d’une typologie phytosociologique identifiant 15 groupements végétaux, une typologie simplifiée des prairies humides a été construite. Elle met en évidence 9 types de prairies humides caractérisés et comparés grâce à différents indicateurs écologiques et agronomiques. Ces résultats fournissent des clés pour adapter les pratiques agricoles aux potentiels agro-écologiques des prairies grâce notamment à la publication d’un guide.

V. COLASSE, B. POSSEME, M.-H. Philippe & al., 2019. Approche multipartenariale pour la connaissance et la gestion agricole des prairies humides de Bretagne : réseau des « fermes de références ». Fourrages n°237, p. 33-40.

Mots-clés : | | | | | | | | | | | |
Collaborative approach for understanding and agriculturally managing wet grasslands in Brittany: exploiting a network of "reference farms"

Between 2014 and 2016, an innovative network for the agricultural management of wet grasslands in Brittany was established using a collaborative approach. A study was carried out using 84 plots of wet grasslands spread across 20 farms that were representative of Brittany's different production systems and areas. An analysis was carried out that simultaneously examined phytosociological, agronomic, and entomological data. It helped reveal the relationships between agricultural practices, plant types, and other elements of biodiversity and thus allowed a classification system for wet grasslands to be created. The results of this study have yielded key information that will allow agricultural practices to be modified to better exploit the agroecological potential of wet grasslands.

Prix 10€

Les articles récents (moins de 2 ans) ne sont disponibles qu'aux abonnés.