Numéro #237

31 mars 2019

Agronomie et écologie : un duo gagnant pour comprendre et gérer les prairies

Quelle pertinence du modèle diversité-productivité-perturbations pour analyser l’influence des pratiques agricoles sur la diversité des prairies permanentes du Massif central ?

auteur | co-auteurs

Un modèle a été réalisé pour évaluer l’impact des pratiques agricoles sur la diversité des prairies. Pour tester les prédictions d’un modèle théorique d’écologie, le modèle d’équilibre dynamique, nous avons suivi 18 prairies permanentes du Massif central aux pédoclimats et modes de gestion variés. Nous avons mis en évidence une diminution de la richesse spécifique liée à l’augmentation de la quantité de biomasse exportée (pâturée ou fauchée) et une diminution de la richesse fonctionnelle liée à l’augmentation de la productivité. Ces effets n’expliquent toutefois qu’une faible part de la variabilité observée entre sites. La quantité de biomasse exportée dépend du nombre de fauches et du chargement animal annuel ; la productivité était avant tout dépendante des précipitations durant la période d’étude, et non de la fertilisation. Nous discutons de l’intérêt et des limites de l’utilisation du modèle pour la gestion de la diversité des prairies.

PERRONNE R., AMIAUD B., BENQUEY G. & al., 2019. Quelle pertinence du modèle diversité-productivité-perturbations pour analyser l’influence des pratiques agricoles sur la diversité des prairies permanentes du Massif central ? Fourrages n°237, p. 47-55.

mots-clés : | | | | | | | | |
Can a diversity-productivity-disturbance model help analyse the influence of agricultural practices on plant diversity in permanent grasslands in the Massif Central?

We used a dynamic equilibrium model to assess the impact of agricultural practices on grassland plant diversity in the Massif Central. A set of 18 permanent grasslands characterised by various pedoclimatic conditions and management regimes were used to test the model's predictions. We found that decreases in species richness and functional richness were associated with an increase in disturbance intensity, and notably in the quantity of exported biomass and productivity, respectively. However, these effects explained only a small part of the observed variability among sites. We showed that the quantity of exported biomass was largely explained by grass use and that, during the study period, productivity was primarily dependent on rainfall but not fertilisation level. We discuss the relevance and limitations of using a dynamic equilibrium model to manage plant diversity in grasslands.

Prix 10€

Les articles récents (moins de 2 ans) ne sont disponibles qu'aux abonnés.

Association Francophone pour les Prairies et les Fourrages

  • Ce site et les services liés sont susceptibles de déposer des cookies* (ou traceurs) sur votre ordinateur.
    Ils ne sont pas installés par défaut.

    Les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, Trip Advisor...) peuvent déposer des cookies destinés au suivi statistique et marketing de vos partages de liens. Reportez-vous à leurs politiques de confidentialités respectives pour en savoir plus.
    Le refus de ces cookies n'altérera pas la consultation du site actuel, mais vous empêchera de partager le contenu de ce site sur vos réseaux respectifs.

    * un cookie est un petit fichier stocké par un serveur dans le terminal (ordinateur, téléphone, etc.) d’un utilisateur et associé à un domaine web (c’est à dire dans la majorité des cas à l’ensemble des pages d’un même site web). Ce fichier est automatiquement renvoyé lors de contacts ultérieurs avec le même domaine.
  • Rechercher
  • Newsletter
  • Accès réservé
Ce site recours à l'utilisation de cookies (ou traceurs) lors de votre navigation. Votre consentement explicite est nécessaire à leur utilisation. cliquez ici pour en savoir plus
Ce site et les services liés sont susceptibles de déposer des cookies* (ou traceurs) sur votre ordinateur.
Ils ne sont pas installés par défaut.

Les plateformes de diffusion de vidéos en ligne (Youtube, Vimeo, Dailymotion...) peuvent déposer des cookies destinés au suivi statistique et marketing de vos consultations. Reportez-vous à leurs politiques de confidentialités respectives pour en savoir plus.
Le refus de ces cookies n'altérera pas leur consultation sur le site actuel.

Les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, Trip Advisor...) peuvent déposer des cookies destinés au suivi statistique et marketing de vos partages de liens. Reportez-vous à leurs politiques de confidentialités respectives pour en savoir plus.
Le refus de ces cookies n'altérera pas la consultation du site actuel, mais vous empêchera de partager le contenu de ce site sur vos réseaux respectifs.

Ce site fait l'objet de mesure d'audience via la plateforme Google Analytics. Reportez-vous à la politique de confidentialité de Google Analytics pour en savoir plus.
Le refus de ces cookies n'altérera pas votre expérience utilisateur sur le site actuel.

* un cookie est un petit fichier stocké par un serveur dans le terminal (ordinateur, téléphone, etc.) d’un utilisateur et associé à un domaine web (c’est à dire dans la majorité des cas à l’ensemble des pages d’un même site web). Ce fichier est automatiquement renvoyé lors de contacts ultérieurs avec le même domaine.