Numéro #237

31 mars 2019

Agronomie et écologie : un duo gagnant pour comprendre et gérer les prairies

Quelles typologies pour la prédiction des propriétés des prairies permanentes ?

auteur : | co-auteurs :

A l’échelle européenne, la phytosociologie permet l’identification des prairies à protéger. Cependant, la phytosociologie n’apporte pas les informations agronomiques nécessaires aux agriculteurs. Pour répondre à ce manque, les typologies agronomiques ont été développées en s’appuyant sur la diversité spécifique, puis des typologies fonctionnelles ont permis d’apporter des informations supplémentaires. Notre étude porte sur 252 prairies permanentes du Massif vosgien (nord-est de la France) et compare l’intérêt de ces 3 approches pour l’estimation de 14 propriétés agronomiques et écologiques des prairies et la caractérisation de leur milieu. Les résultats montrent que la typologie agronomique seule est le meilleur prédicteur pour plusieurs propriétés (rendement, utilisation, richesse en familles, valeur pollinisateurs et altitude) mais que l’association de 2 ou 3 typologies permet d’améliorer la prédictibilité de certaines autres propriétés (par ex. la richesse floristique, la valeur pastorale ou la fertilité en utilisant les typologies agronomique et phytosociologique).

MESBAHI G., BAYEUR C., MICHELOT-ANTALIK A. & al., 2019. Quelles typologies pour la prédiction des propriétés des prairies permanentes ? Fourrages n°237, p. 57-65.

Mots-clés : | | | | | | | | | |
Choosing classification systems for predicting the characteristics of permanent grasslands

At the European scale, phytosociological characteristics can be used to identify grasslands that should be preserved. However, phytosociological data do not provide the agronomic information that farmers need. To deal with this issue, an agronomic classification system based on species diversity was developed. Then, functional classification was employed to provide additional information. Our study looked at 252 permanent grasslands in the Vosges mountain range (located in northeastern France). We compared the usefulness of these 3 classification approaches (phytosociological, agronomic, and functional) for predicting the agronomic and ecological characteristics of grasslands and describing their environmental context. The results showed that agronomic classification by itself was the best system for predicting certain grassland characteristics. However, coupling 2 or all 3 classification systems often enhanced prediction quality.

Prix 10€

Les articles récents (moins de 2 ans) ne sont disponibles qu'aux abonnés.