Numéro #198

16 juillet 2009

Des fourrages de qualité pour des élevages à hautes performances économiques et environnementales (1re partie)

Nouveaux compromis techniques pour concilier les impératifs d'efficacité économique et environnementale en élevage herbivore

auteur : | co-auteurs :

Les performances environnementales des grands types de systèmes de production bovine (4 systèmes laitiers et 4 systèmes bovins viande) sont présentées à partir des principaux indicateurs environnementaux (pressions et excédents d'azote, de phosphore et produits phytosanitaires par hectare, consommations d'énergie et émissions de gaz à effet de serre pour 1 000 litres de lait, biodiversité). L'approche est ensuite complétée par le positionnement des exploitations d'herbivores parmi l'ensemble des exploitations françaises par rapport aux indicateurs qui pourraient être retenus dans le cadre de la certification à Haute Valeur Environnementale. Une bonne partie des exploitations d'élevage d'herbivores présente une contribution positive à la biodiversité, des excédents d'azote modérés, un poids des intrants (énergie, phytosanitaires…) relativement faible et des émissions de gaz à effet de serre modérées, surtout si l'on tient compte du stockage de carbone des prairies. Le bilan est généralement plus favorable dans les systèmes herbagers que dans les systèmes intensifs avec cultures fourragères, et dans les systèmes naisseurs que dans les systèmes naisseurs - engraisseurs. Les évolutions prévisibles favorables aux performances environnementales (gestion plus rigoureuse des déjections et utilisation sur les cultures fourragères, limitation des intrants et utilisation prioritaire de sources de protéines européennes, accroissement de la part de légumineuses et maximisation du pâturage) sont analysées et peuvent conduire à une amélioration de l'efficacité économique des exploitations. Une partie significative des exploitations d'élevage d'herbivores françaises devrait donc pouvoir être considérée à hautes performances économiques et environnementales.

Mots-clés : | | | | | | | | | | | | | | |
New technical compromises to conciliate economic efficiency and environmental requirements in the rearing of herbivorous livestock

The rearing of ruminant livestock has been attacked from a number of sides out of concerns for the environment. However there are many rearing systems in France, based on pastures, that are beneficial to the environment. It is essential to analyse the environmental performances of these systems in their diversity and to see how to conciliate economic and environmental results. The environmental performances of eight great types of cattle production systems (for milk and for meat) are presented, relatively to the main environmental indicators. Next, these livestock farms are situated among the other French farms by the use of indicators that will probably serve for the certification of 'High Environmental Value'. The result is generally positive, and better in the systems based on grass than in the intensive ones with forage crops. The foreseeable development of the agricultural practices following the progress made by the livestock farmers should lead to an improved economic efficiency of the farms.

Télécharger l'article

PDF - 682,57 ko