Numéro #198

16 juillet 2009

Des fourrages de qualité pour des élevages à hautes performances économiques et environnementales (1re partie)

La valeur alimentaire des fourrages : rôle des pratiques de culture, de récolte et de conservation

auteur : | co-auteurs :

Dans un milieu donné, c'est en combinant les pratiques de culture (choix des espèces et des variétés, fertilisation…), les pratiques de récolte (dates et fréquence de fauche, modalité de gestion du pâturage) et de conservation (types d'ensilage ou de foin) que l'on peut trouver le meilleur compromis entre la quantité de matière sèche récoltée à l'hectare et sa valeur alimentaire. Aujourd'hui, les exigences environnementales auxquelles les élevages doivent faire face remettent en cause certaines pratiques qui ont permis l'intensification fourragère.
A la lumière de ce contexte, ce texte de synthèse fait le point sur les connaissances acquises par l'INRA sur la valeur alimentaire des fourrages et ses variations avec les pratiques de culture, de récolte et de conservation. Les tables de la composition chimique et de la valeur alimentaire constituent le principal support de synthèse et de diffusion de cette connaissance. Les tables sont construites de façon matricielle en croisant pour les principales plantes fourragères les effets de l'âge du fourrage à son exploitation ou à sa récolte, qui est le principal facteur de variation de sa valeur, et les effets des différents modes de conservation, qui dépendent en premier lieu du degré de fanage du fourrage.
Reposant sur une large base de données et d'échantillons issus d'essais in vivo accumulés depuis les années 1960, les tables proposent des valeurs de composition chimique, de valeur nutritive, d'ingestibilité et de valeur minérale pour une grande diversité de fourrages. Ces valeurs de référence permettent d'estimer la valeur d'un fourrage en première approche, estimation qui peut être affinée par l'utilisation d'outils de prévision lorsqu'une analyse chimique est faite.
La récente réactualisation des tables a permis de compléter la caractérisation des parois végétales et de la composition minérale des fourrages, d'améliorer l'estimation des valeurs azotées dans le système PDI, d'introduire les fourrages mi-fanés réalisés par la technique des balles rondes enrubannées et de préciser les valeurs du maïs fourrage. Avec les méthodes de prévision de la valeur des fourrages elles constituent un outil indispensable au rationnement des animaux. Elles sont également riches d'enseignements pour raisonner les systèmes fourragers.
L'acquisition de références complémentaires sur les mélanges fourragers et les prairies à flore complexe est nécessaire pour mieux prévoir leur valeur. Pour l'avenir, ces tables devraient également s'enrichir de critères permettant une meilleure prévision des flux d'ingestion et de digestion chez l'animal, et de critères caractérisant l'intérêt des fourrages pour la qualité des produits animaux.

Mots-clés : | | | | | | | | | | | | | | | | | |
Feeding value of the forages : effects of cultivation, harvesting and conservation practices

By combining cultivation, harvesting and conservation practices, the farmers are able to find the best compromise between the amount of herbage harvested and its feeding value. Present environmental requirements however do question a certain number of the practices that had made possible the intensification of the forage production.
This paper is the synthesis of the present knowledge acquired by INRA on the feeding value of the forages and of its variation with the cultivation, harvesting and conservation practices. The recently completed INRA Tables supply values for the chemical composition, nutritive value, intake and mineral contents of a great diversity of forages and situations. These reference values make it possible to estimate the value of a forage and this can be made more accurate by the use of forecast tools when a chemical analysis is available. These data are essential for determining the diets of the animals and for analysing the forage systems. In the future, these tables should be complemented by data on the forecast of intake and digestion flows, and by other values characterizing the interest of the forages for the production of high-quality animal products.

Télécharger l'article

PDF - 553,76 ko