Numéro #198

16 juillet 2009

Des fourrages de qualité pour des élevages à hautes performances économiques et environnementales (1re partie)

Outils et indicateurs pour calculer et concilier ingestion des vaches laitières et valorisation de l’herbe au pâturage

auteur :

L'ingestion d'une herbe pâturée dépend comme à l'auge de sa valeur alimentaire mais également des conditions de pâturage définies par l'éleveur (quantité d'herbe offerte, temps de séjour, hauteur en sortie de parcelle en proportion de la hauteur en entrée de parcelle). Ces conditions de pâturage définissent l'équilibre entre performances individuelles et valorisation de l'herbe à l'hectare, deux objectifs à atteindre simultanément bien qu'antagonistes. Cet article fait le point sur les deux outils INRA permettant d'estimer l'ingestion d'herbe chez les vaches laitières au pâturage, par animal et par hectare : le logiciel INRAtion et les Tables INRA 2007. Il rappelle les gammes possibles de variation de l'ingestion au pâturage selon les caractéristiques des vaches, de l'herbe et de la gestion du pâturage, avec les conséquences en termes de production laitière et de stratégie de complémentation. Il fournit également, à partir de simulations, des repères pratiques de gestion du pâturage à la parcelle permettant de définir des limites "tolérables" assurant à la fois performances individuelles et valorisation de l'herbe par hectare. Ce travail montre qu'une gestion du pâturage qui maximise l'ingestion par vache conduit à sous-valoriser énormément l'herbe produite au pâturage. Plus précisément, les simulations montrent que, en induisant par une gestion plus sévère du pâturage une sous-alimentation du troupeau de l'ordre de 10%, le taux de valorisation de l'herbe par hectare augmente de 20% par rapport à une gestion qui maximise l'ingestion par vache. A l'échelle d'une saison de pâturage (5 cycles, 150 jours), cela revient à perdre 200-300 kg lait par vache et à valoriser environ 2 t MS d'herbe en plus par hectare. Les outils INRA permettent aujourd'hui de quantifier l'effet des décisions de l'éleveur sur la consommation d'herbe par les vaches laitières, leurs performances individuelles, et la valorisation de l'herbe tout au long de la saison de pâturage.

Mots-clés : | | | | | | | |
Tools and indicators for the determination and the conciliation of intake by dairy cows and the useful utilization of grazed grass

The intake of grazed grass depends on its feeding value, but also on the grazing conditions imposed by the farmer. These grazing conditions determine the balance between the outputs of individual animals and the best utilization of the forage per unit area, two goals that are both difficult to attain and antagonistic to each other.
Two tools set up by INRA give the possibility of estimating the intake of grass by grazing dairy cows : the 'INRAtion' software and the 2007 INRA Tables. They cover the whole range of the possible variations of intake by grazing, according to the characteristics of the cows, of the herbage, and of the grazing management, with their consequences regarding the dairy production and the supplementation strategy. Their simulations supply also practical reference marks for the management of individual pastures, showing the 'tolerable' limits that ensure an optimization of both the animal performances and the herbage produced per hectare. For instance, when the herd is underfed by some 10% through a more severe grazing management, the utilization of the grass produced per hectare is increased by 20% relatively to a management maximizing the intake per cow.

Télécharger l'article

PDF - 661,90 ko