Numéro #198

16 juillet 2009

Des fourrages de qualité pour des élevages à hautes performances économiques et environnementales (1re partie)

Valoriser les fourrages de l’exploitation pour produire du lait

auteur : | co-auteur :

Si les vaches laitières sont capables de consommer et transformer les fourrages en lait, elles consomment néanmoins de plus en plus de concentré, céréales et tourteaux. L'augmentation du prix des intrants fragilise les élevages laitiers et incite à refaire confiance aux fourrages de l'exploitation pour produire du lait… mais à quelles conditions ?
Divers résultats issus de réseaux ou d'expérimentations et sélectionnés dans diverses situations pédoclimatiques (Franche-Comté, Irlande, ouest de la France) confirment les possibilités et les limites de ces systèmes laitiers basés sur les fourrages. Une nouvelle logique est à adopter, en recherchant le meilleur compromis entre une ingestion maximale par vache et par hectare. Enfin, les techniques à mobiliser et les pratiques à mettre en œuvre autour de la production et l'utilisation des fourrages, de la place essentielle du pâturage, de la conduite des vaches sont recensées et précisées afin de permettre aux éleveurs de s'engager plus sereinement dans cette "voie fourrages", caractéristique des élevages de ruminants.

Mots-clés : | | | | | | | | | | | | | | |
Making the best use of the farm's forages for the production of milk

Dairy cows are able to ingest forages and transform them into milk, and yet they eat increasing amounts of concentrates, cereals and oilseed cakes. The cost of these inputs is ever increasing, thus weakening dairy farming and pushing into relying more on farm-grown forages for the production of milk... but in what conditions ?
Various results from network trials and from experiments, and chosen from diverse pedo-climatic conditions (Franche-Comté, Ireland, western France) confirmed the possible use and the limits of these dairying systems based on farm-grown forages. A new way of thinking is necessary, where the best compromise is looked for between a maximum intake per cow and per hectare. The techniques to apply and the practices to adopt for the production and the utilization of the forages, for grazing which has an essential role, and for running the herd are listed and accurately described, so that the farmers can enter with greater confidence this 'forage way', characteristic of ruminant rearing.

Télécharger l'article

PDF - 595,86 ko