Numéro #196

13 janvier 2009

Diversité des systèmes fourragers de l'Europe laitière (1re partie)

Adaptation des systèmes laitiers méditerranéens au nouveau contexte de prix des aliments et de réglementation européenne

auteur : | co-auteurs :

L'alimentation des vaches laitières des régions méditerranéennes est fréquemment basée sur l'ensilage de maïs et très riche en concentrés, faute de production herbagère régulière. L'étude des exploitations laitières de la plaine du Pô et du nord du Portugal souligne dans ces 2 situations particulières les adaptations qu'a suscité le contexte européen commun (questions environnementales et incertitudes sur les prix des concentrés et du lait).
Dans la plaine du Pô comme dans le nord du Portugal, la densité de population et la compétition pour l'eau sont fortes ; le maïs, dont le rendement est très élevé quand il est irrigué, constitue le fourrage principal. Ce contexte explique les chargements élevés à l'hectare et l'accroissement de l'utilisation de concentrés. En 2007/2008, l'augmentation du prix du lait a partiellement compensé l'augmentation du prix des céréales, atténuant la réduction des revenus. Mais il est difficile de réduire sensiblement la part de concentrés avec des vaches à haut potentiel. Par ailleurs, la mise en place de la directive Nitrates dans les zones vulnérables risque d'augmenter les coûts de production du lait.

Mots-clés : | | | | | | | | | | | | | |
Adaptation of Mediterranean dairy systems to the new context of feed prices and european

The feeding of dairy cows in the Mediterranean countries is often based on maize silage, supplemented by very large amounts of concentrates, for there is a lack of regular herbage production. The study of dairy farms in the Pô basin and in northern Portugal stresses the fact that in both these situations the farmers had to find adaptations to the European context (environmental problems and uncertainties regarding the price of milk and the price of concentrates).
In the Pô region and in northern Portugal, there is a large population density and a strong competition for water; maize (yielding nearly 20 t DM/ha) constitutes the main forage. These circumstances explain the high stocking rates and the growing utilization of concentrates. In 2007/2008, the rise in the price of milk did partly compensate the rise in cereal price, alleviating thus the fall in income. It is however difficult to lessen appreciably the concentrates in the diet of high-yielding cows. Moreover, in vulnerable zones, there is a risk that the implementation of the Nitrate directive may raise the milk production costs.

Télécharger l'article

PDF - 323,00 ko