Numéro #196

13 janvier 2009

Diversité des systèmes fourragers de l'Europe laitière (1re partie)

Alternatives au maïs ensilage : freins et perspectives dans les élevages bovins laitiers du sud des Deux-Sèvres

auteur : | co-auteurs :

Cet article présente et analyse comment des éleveurs de bovins laitiers, suivis dans le cadre du réseau d'exploitations du programme Praiterre, perçoivent les solutions de remplacement du maïs ensilage dans une zone d'étude favorable aux cultures, au sud de Niort (Deux-Sèvres).
Les systèmes fourragers de ces élevages ("maxi-stocks" ou "maïs-herbe") comportent une part importante de maïs et se sont montrés vulnérables lors des sécheresses des années précédentes. Remplacer une partie des surfaces en maïs par des prairies pâturées, ou de la luzerne, ou des céréales immatures ensilées, ou du sorgho ensilé permettrait de sécuriser les systèmes. Les atouts et les réticences exprimées par les éleveurs pour chacune de ces alternatives sont présentées et analysées. Les freins à leur mise en œuvre sont de plusieurs types : déception par rapport à la qualité des fourrages escomptée, complexité et nouveauté de la culture de ces fourrages, nécessité d'une remise en cause globale du système fourrager, incertitude sur l'évolution climatique à long terme, manque d'incitation environnementale…

Mots-clés : | | | | | | | | | | |
Alternatives to silage maize : brakes and prospects for the dairy cattle farmers in the southern part of Deux-Sèvres

The present paper shows how dairy cattle farmers, monitored in the farm network of the 'Praiterre' programme, reacted to policies of replacing silage maize proposed in a region favourable to arable crops, situated to the south of Deux-Sèvres.
The forage systems used on these farms ('maxi-storage' or 'maize-grass') involve a large place given to maize and proved vulnerable to periods of drought, as happened in recent years. A replacement of part of the maize acreage by grazed pastures, lucerne, cereals to be used unripe for silage, or silage sorghum, would entail a greater security for the systems. The advantages for the farmers, and their reservations regarding each ot the alternative solutions, are presented and analysed. Their are several types of difficulties hampering their implementation : disappointment regarding the expected quality of the replacing forages, complexity and novelty of the crops to be grown, implicated necessity of changing the whole forage system, uncertainty of the long-term climatic trends, lack of environmental incitement, etc.

Télécharger l'article

PDF - 122,01 ko