Numéro #212

10 janvier 2013

Faire pâturer les chèvres : retour vers le futur

Premiers éléments sur les performances de prairies multispécifiques pâturées par des caprins : étude menée dans deux exploitations du Sud-Est de la France

auteur : | co-auteurs :

Une expérimentation a été mise en place pour répondre aux questions des éleveurs caprins de la Drôme intéressés par les prairies multispécifiques. 5 prairies ont ainsi été implantées sur deux sites très différents : 4 de ces mélanges ont une base de graminées commune, celle du mélange « Saint Marcellin » (fétuque élevée, dactyle, ray-grass anglais), et ils se différencient par leurs légumineuses (trèfle blanc, luzerne, sainfoin... ou aucune). Le dernier mélange (mélange Suisse 430) a une composition plus diversifiée. Les premiers résultats obtenus varient suivant le site, mais montrent une interaction entre l'évolution de la végétation, l'intensité du pâturage et le comportement animal. En cas de sous-pâturage, le dactyle domine et rend le mélange moins appétent. Les mélanges avec un taux de légumineuses élevé sont plus appétents pour les chèvres. Le trèfle blanc n'a pas d'effet défavorable sur la quantité ingérée par les chèvres ; le mélange Suisse comporte une variété de trèfle blanc pauvre en composés cyanogènes. 

Mots-clés : | | | | | | | | | | | | | |
Early results for the performance of multispecies grassland grazed by goats : study carried out on two farms in south-eastern France

A trial was implemented in order to answer the questions of goat farmers in the Drôme interested in using multispecies grassland for grazing. 5 grassland fields were established on 2 very different sites: 4 out of the 5 forage mixtures were based on a grass mixture known as Saint Marcellin (tall fescue, cocksfoot, perennial ryegrass), however each grass mixture was combined with different types of legumes (white clover, alfalfa, sainfoin... or no legumes at all). The last mixture had a more diversified composition (Swiss 430 mixture). Early results vary depending on the site, but show an interaction between changes in the vegetation cover,grazing intensity and animal behaviour. Where grazing intensity is lowest, cocksfoot tends to take over and render forage mixture less appetizing. Mixtures with a high legume content are more appetizing for goats. White clover does not have a significantly deterrent effect on the quantity ingested by goats. 

Télécharger l'article

PDF - 527,10 ko