Numéro #163

07 septembre 2000

Fourrages annuels et environnement

Pertes d'azote dans les systèmes de culture à base de maïs ensilé. Causes et remèdes

auteur :

Le drainage de nitrate constitue la principale perte d'azote liée à la culture du maïs, en relation avec sa courte période d'absorption mais surtout en lien avec les caractéristiques du système de culture. Diverses solutions existent pour réduire ces pertes.
La capacité de croissance importante du maïs lui permet d'absorber des quantités d'azote considérable. Après la récolte, l'azote minéralisé risque d'être lessivé au cours de l'hiver. Les apports organiques ou minéraux effectués sur le maïs, s'il correspondaient à des objectifs de production supérieurs au rendement obtenu, ou le retournement d'une prairie peuvent accroître les quantités d'azote lessivé. Pour limiter ces pertes d'azote, la première solution est le raisonnement de la fertilisation azotée, prenant en compte la minéralisation de la matière organique, les apports organiques... et un objectif de production réaliste. Lorsque les pertes risquent d'être importantes, l'implantation d'une culture intermédiaire est une solution efficace.

Mots-clés : | | | | | | | | |
Nitrogen losses in cropping systems based on silage maize. Causes and cures

Maize has a considerable growth capacity ; it is able to absorb large amounts of nitrogen. After harvest, there is a risk of mineral nitrogen being leached during winter. Certain features of the cropping system may increase the amount of nitrogen leached, such as organic or mineral dressings that correspond to a higher yield than that actually obtained, and also the ploughing-up of a ley. To limit these nitrogen losses, the first solution is to determine the nitrogen fertilization in a reasoned way, taking into account the mineralization of the organic matter, the organic inputs… and also a realistic yield prospect. If there is a risk of major losses, the establishment of a catch crop is an efficient solution.

Télécharger l'article

PDF - 872,50 ko