Numéro #175

07 septembre 2003

Fourrages, protéines et environnement : de nouveaux équilibres à construire (2e partie)

Effet des tanins condensés sur la solubilité des protéines de légumineuses fourragères

auteur : | co-auteurs :

Les protéines issues des légumineuses fourragères sont souvent
médiocrement valorisées par les ruminants. En effet, elles sont trop rapidement dégradées dans le rumen pour être efficacement absorbées dans l'intestin. Cependant, les tannins condensés, métabolites secondaires produits par certaines espèces comme les lotiers, réduisent la dégradation des protéines.

L'étude a consisté à tester l'effet d'une addition de tannins à des échantillons de luzerne ou de trèfle blanc. L'ajout, en différentes proportions, de fourrage de lotier à de la luzerne ou du trèfle blanc a permis de constituer des mélanges contenant de 0 à 5,2 % de tannins. Une diminution de la solubilité in vitro des protéines a été observée. L'ajout de tannins purifiés extraits de lotier et incorporé à des teneurs de 0 à 5% dans des échantillons de luzerne a aussi permis de réduire la solubilité des protéines. Ces résultats doivent être validés par des expériences utilisant des animaux pour proposer des techniques culturales ou des objectifs d'amélioration génétique des espèces.

Mots-clés : | | | | |
Effects of condensed tannins on the protein solubility of forage legumes

Proteins from forage legumes are often poorly utilized by ruminants. Indeed, they are too rapidly degraded in the rumen to be efficiently absorbed in the intestine. However, the condensed tannins, secondary metabolites produced by some species such as bird’s-foot trefoil, reduce protein degradation. This study consisted in the assessment of the addition of tannins to forage samples of lucerne or white clover. The addition, in different proportions, of bird’s-foot trefoil forage to lucerne or to white clover resulted in mixtures containing from 0 to 5.2% tannins. A decrease in in vitro protein solubility was observed. The addition of purified tannins extracted from bird’s-foot trefoil and incorporated at rates of 0 to 5% to lucerne samples also induced a reduction in protein solubility. These results need validation with trials using animals, before management techniques or breeding objectives can be proposed
for these species.

Télécharger l'article

PDF - 105,03 ko