Numéro #0

15 septembre 1987

La forêt et l'élevage en région méditerranéenne française

Composition chimique des végétaux ligneux pâturés en région méditerranéene française : problèmes posés par l'interprétation des analyses

auteur : | co-auteurs :

Cet article présente un grand nombre d'analyses chimiques, non publiées et effectuées depuis une dizaine d'années par divers organismes de recherches et de Développement.
Malgré certaines limites (manque d'information sur les échantillons ana­lysés ou prélèvements ne couvrant pas l'ensemble du cycle de végétation), il a été possible de mettre en évidence que, pour les fourrages ligneux, le taux de lignine est un meilleur prédicteur de la digestibilité que la teneur en cellulo­se brute. Par ailleurs, une fiche d'identification des prélèvements comportant les principales caractéristiques stationnelles et phénologiques est proposée.
La connaissance de la composition chimique des fourrages ligneux est ac­tuellement insuffisante pour juger de leur valeur nutritive réelle: des études in vivo restent nécessaires pour établir cette relation. De plus, les techniques d'analyse habituellement utilisées semblent peu adaptées aux fourrages ligneux en raison de leur composition chimique particulière et de nombreuses difficultés surgissant pour l'établissement de techniques d'analyse appropriées. 

Mots-clés : | | | |
Chemical composition fo the woody plants grazed in the french mediterranean region : problems raised by the interpretation of analyses

In this paper a large number of chemical analyses are presented, which have been carried out for half a score of years by various research and develop­mental organizations, but had not been published.
In spite of certain shortcomings (no information available on the analy­zed samples, or samplings covering only part of the plants' growth cycle), it was possible to establish that in the case of woody plants, the percentage of li­gnin is a better predictor of digestibility than the percentage of crude fibre. Besides, an identification index of the samples is proposed, giving the main sta­tional and phenological characteristics.
The knowledge of the chemical composition of the woody forages is at the present time insufficient to assess their actual nutritive value: in vivo inves­tigations are still necessary to establish the relationship. Moreover the usual analytical techniques seem to be poorly suited to woody forages, because of their particular chemical make-up, and of numerous difficulties arising for the setting-up of appropriate analytical techniques. 

Télécharger l'article

PDF - 1,56 Mo