Numéro #47

15 septembre 1971

La production de viande bovine

Le boeuf d'herbe a-t-il encore un avenir en Normandie ?

auteur :

Après un rappel de quelques traits caractéristiques de la Normandie et une présentation des types actuels de bovins de boucherie de cette région, l'auteur insiste sur les avantages que présente le bœuf d'herbe sur d'autres systèmes.Capital engagé en infrastructure très léger, économie de main-d'œuvre et de la qualification de la main-d' œuvre, souplesse vis-à-vis de l'hétérogénéité des potentiels génétiques et enfin souplesse vis-à-vis du coût relatif des U.F. : l'aménagement de phases de simple entretien suivies de croît compensateur en limitant l'emploi d'aliments de complément toujours onéreux, doit permettre d'abaisser les coûts.Ce système peut rester compétitif si en particulier l'herbe est intelligemment produite : à ce sujet, la fumure azotée paraît être le facteur le plus important de l'abaissement du prix de revient du bœuf. La production de ce type d'animal, qui ne risque pas de constituer actuellement une activité principale en Normandie, doit par ailleurs faire l'objet d'une conduite technique raisonnée sans chercher à obtenir des performances individuelles. 

Mots-clés : | | | | | | |
Beef production from grass

The author draws first a picture of certain characteristic features of Normandy, and presents certain types of beef cattle that are at present reared in that region, and then proceeds to emphasize the advantages of beef from grass over other systems.Capital invested in substructures is very small labour is cheap in number and qualification, and there is f1exibility with respect to the heterogeneous genetic potentials, and flexibility also with respect to the relative cost of Starch equivalents : by arranging periods of mere maintenance followed by compensatory growth and limiting the use of complementary feeds, always expensive, it should be possible to decrease costs.This system can remain competitive, especially if grass is managed in an intelligent way: as to this point, nitrogen manuring appears to be the main factor decreasing the production costs of beef. This type of production, which has presently no chances of becoming a main activity in Normandy, should none the less be conducted in a rational technical way, without any seeking after individual performances. 

Télécharger l'article

PDF - 319,30 ko