Numéro #241

31 mars 2020

Non thématique

Effets de l’incorporation de Stipa tenacissima L. et de feuilles d’olivier dans l’alimentation des chèvres sur la production de lait et sa qualité

auteur : | co-auteurs :

Pour faire face aux variations des facteurs climatiques et gérer les sécheresses saisonnières et prolongées, les éleveurs du sud tunisien ont recours à diverses stratégies d’adaptation. Ainsi, pour assurer les besoins alimentaires de leurs troupeaux, ils profitent des saisons favorables pour créer des réserves alimentaires, notamment par la fauche d’espèces végétales non cultivées ou la collecte de résidus de récolte tels que les feuilles d’olivier. Le cas de l’alfa Stipa tenacissima L. constitue l’un des exemples les plus connus dans les régions montagneuses du sud tunisien. Le présent travail, réalisé dans le sud-est tunisien selon les pratiques traditionnelles des éleveurs, vise à déterminer les effets de l’incorporation des feuilles d’olivier séchées et de l’alfa dans le régime alimentaire des animaux. Un essai d’alimentation a été réalisé sur 20 chèvres de la population locales. Les chèvres ont été divisées en deux groupes de 10 animaux chacun, le premier a reçu le foin d’avoine (Groupe C : contrôle), le deuxième a reçu du foin d’alfa avec des feuilles d’olivier séchées (Groupe STO) avec une complémentation (500 g de concentré commercial) pour les deux groupes. Les résultats ont montré que la production laitière a été similaire dans les deux groupes. Cependant le taux de matière grasse a été plus élevé dans le lait du groupe STO (5,01 et 5,44 %, respectivement). La densité du lait, les teneurs en protéines et en lactose ont été comparables dans les deux groupes. L’alfa est utilisé comme une ressource fourragère et son utilisation en alimentation animale peut contribuer à améliorer la qualité nutritionnelle du lait.

Ayeb N., Hammadi M., Khorchani S., Khorchani T. (2020). Effets de l’incorporation de Stipa tenacissima L. et de feuilles d’olivier dans l’alimentation des chèvres sur la production de lait et sa qualité. Fourrages, 241, 65-69

Mots-clés : | | | |
Incorporating Stipa tenacissima L. and olive leaves into goat feed: effects on milk yield and quality

Livestock farmers in southern Tunisia have developed several strategies for dealing with climatic variability, seasonal drought, and prolonged drought. One approach is to take advantage of favourable seasonal conditions to create feed reserves so that the dietary needs of their herds are met. Farmers may notably collect crop residues, such as olive leaves, or non-crop species. Esparto grass or “alfa” (Stipa tenacissima L.) is one of the best-known non-crop species found in the mountainous part of southern Tunisia. We carried out a study in south-eastern Tunisia that focused on traditional livestock farming practices. It explored the effects of incorporating dried olive leaves and esparto grass into the dietary regimes of livestock. To this end, we performed an experiment using 20 goats belonging to local farmers. They were assigned to one of two groups (n = 10 goats each). The control group (Group C) was fed oat hay. The experimental group (Group STO) was fed esparto grass hay containing dried olive leaves. The diets of both groups were supplemented with commercially produced concentrate (500 g). Milk yield was similar for both groups, as were milk density, protein levels, and lactose levels. In contrast, milk fat content was higher in the experimental group than in the control group (5.44% vs. 5.01%, respectively). Esparto grass is currently used as a source of forage, and its incorporation into the feed given to dairy livestock could improve milk nutritional quality.

Prix 10€

Les articles récents (moins de 2 ans) ne sont disponibles qu'aux abonnés.