Numéro #134

15 juin 1993

Nouvelles perspectives pour les légumineuses fourragères I-Les grandes légumineuses

L'enrubannage : une technique pour optimiser la récolte de la luzerne

auteur : | co-auteurs :

L'enrubannage pourrait faciliter la récolte dans de bonnes conditions des premières coupes de légumineuses, mais l'absence de hachage du fourrage pressé en bale ronde modifie les processus de conservation : l'acidification est lente et faible. Une centaine de balles de luzerne ont été analysées dans 4 régions d'élevage. Leur conservation était satisfaisante dès que la teneur en matière sèche était supérieure à 40%, ce qui nécessite 2-3 jours de séchage. La réussite de l'enrubannage est plus difficile en cas de premières coupes mais la souplesse du chantier joue en sa faveur. Le fourrage obtenu est utilisé en complément de l'ensilage de maïs et son ingestion est élevée. Le coût de l'enrubannage le situe entre l'ensilage en coupe fine ressuyée et le foin, dont il est une technique de récolte complémentaire.

Mots-clés : | | | |

Harvesting Lucerne under good conditions of first cuts could be made easier by wrapping, but as the forage in round bales is not chopped, the conservation processes are modified : acidification is slow and weak. Some hundred Lucerne bales were analyzed in 4 stock-rearing regions. Their state of conservation was satisfactory as long as the DM contents were above 40%, which requires 2-3 days of curing. In the case of first cuts, wrapping is more difficult, but the management of the harvesting operations is more flexible. The forage thus obtained is used as a complement to maize silage, and its voluntary intake is high. As regards costs, wrapping is intermediate between fine-chopped pre-wilted silage and hay, for which it constitutes a complementary harvesting method.

Télécharger l'article

PDF - 339,18 ko