Numéro #82

15 juin 1980

Numéro non thématique

Analyse critique du système ray-grass d'Italie - maïs

auteur :

Le système fourrager maïs-ray-grass d'Italie s'est considérablement développé ces dernières années. Les agriculteurs, soucieux de valoriser au mieux les ressources fourragères, tendent à exploiter tardivement le ray-grass, retardant ainsi l'implantation du maïs. Est-ce une évolution positive à l'échelle du système ?
L'auteur, à partir d'essais mis en place par l'I.T.C.F. depuis 1971, tente de cerner les répercussions et implications de ces évolutions. Il compare, dans ce but, plusieurs dates de semis de maïs, avec un précédent ray-grass d'Italie (fin avril, 15 mai et 15 juin), à un maïs implanté fin avril, sans précédent hivernal.
Le précédent ray-grass semble sans effet sur les maïs semés précocement (fin avril), mais la
tardivité des semis entraîne une baisse de rendement: 0 à 4 t M.S./ha pour les semis du 15 mai, 4 à 9 t/ha pour ceux du 15 juin. Les semis tardifs de maïs permettent une coupe supplémentaire de ray-grass et, globalement, les productions d'U.F.L. et de M.A.D. sont peu modifiées.
Par contre, cette succession maïs-ray-grass d'Italie est plus performante que le maïs seul : elle permet de produire, en moyenne, 2.700 U.F.L. et 450 kg M.A.D. supplémentaires à l'hectare, mais leur coût (cas de ray-grass de courte durée) approche souvent celui des aliments concentrés. De plus, ce système est contraignant (besoins élevés de main-d'œuvre, pointes de travail). C'est pourquoi certains éleveurs le remettent en cause. D'autres solutions sont avancées.

A critical analysis of the italian ryegrass-maize system

The forage system based on Italian ryegrass and maize has been considerably expanding these years. As the farmers wish to make the most out of their herbage resources, they tend to harvest their ryegrass at a late date and so delay the establishment of maize. Does this constitute a positive evolution in the system ?
The author tries to define the effects and implications of this development with the help of trials made by I.T.C.F. since 1971. For this purpose, various sowing dates of maize are compared, following an Italian ryegrass ley (end of April, 15th May, 20th June), and maize sown end of April with no preceding Winter crop.
Ryegrass as a preceding crop does not seem to have any effect on early sown maize (end of April), but with later sowings, there is a decrease
in yields: 0-4 t D.M./hectare for 15 May sowings, 4-9 t for 15 June sowings. Late sowings of maize allow one more cut of ryegrass, so that, on the whole, the production of energy and protein does not change much.
On the other hand, the succession of Italian ryegrass and maize yields more than a single crop of maize : on average 2.700 U.F.L. (Fodder Units calculated for milk production) and 450 kg digestible protein more per hectare, but the cast involved (with short-living ryegrasses) is often near that of the concentrates. Moreover this system requires much labour with peaks of work. For these reasons some farmers have second thoughts about it. Other solutions are put forward.

Télécharger l'article

PDF - 491,14 ko