Numéro #76

15 décembre 1978

Numéro non thématique

Différences dans le rythme de végétation, la production et la valeur alimentaire de graminées fourragères cultivées en plaine et en montagne

auteur :

Cet article présente les résultats obtenus sur graminées dans deux lieux géographiques proches mais climatiquement très différents :
- Clermont-Ferrand, situé dans une plaine alluviale intérieure au Massif central français, altitude 350 m ;
- Laqueuille, dans la zone volcanique du Massif central, altitude 1 000 m.
Les courbes de production cumulée de matière sèche en plaine sont toujours plus élevées que celles de la montagne :
- la durée de la période de végétation est plus longue :
- au premier cycle, pour des stades équivalents, la supériorité en zone de plaine peut vraisemblablement être expliquée par une sensibilité à la température plus grande pour les phénomènes de « croissance » que

pour les phénomènes de «développement ».
L'herbe produite dans un climat de montagne caractérisé par des températures relativement basses, auxquelles s'ajoute, peut-être, l'influence de l'humidité atmosphérique élevée, possède une qualité alimentaire supérieureà l'herbe provenant d'une plaine à climat semi-continental. Ainsi, exprimée en valeur alimentaire, la diminution de production en zone de montagne par rapport à la plaine serait moins marquée que lorsqu'elle est simplement exprimée en tonnage de matière sèche.

Mots-clés : | | | | | | |
Differences in growth pattern, productivity and feeding value between grass crops grown in lowlands and in uplands

This paper shows results obtained with grasses in two locations, which are geographically close, but differ widely by their climates:
- Clermont-Ferrand, located in an alluvial plain inside the French "Massif Central", at an altitude of 350 meters;
- Laqueuille, in the volcanic part of "Massif Central", at an altitude of 1,000 meters.
The cumulated dry matter yield curves of the lowlands lie always above th.ose of the mountains :
- the duration of the growing season is longer ;
- in the first growth cycle, for identical stages,
the superiority of the lowlands may probably be explained by the fact that "growth" is more influenced by temperature than "development".
Grass grown under an upland climate, with relatively low temperatures and perhaps also a high atmospheric humidity, has a better feeding value than grass grown in the lowlands under a semi-continental c1imate. Therefore the difference in productivity of the mountains compared to the lowlands would be less marked if the yields were assessed according to their feeding values, than when they are simply expressed in terms of dry matter.

Télécharger l'article

PDF - 372,50 ko