Numéro #40

15 décembre 1969

Numéro non thématique

Etude de la prairie permanente dans le département du Calvados. Méthodologie et premiers résultats

auteur :

L'étude a pour double but la classification des prairies du Calvados et leurs possibilités d'améIioration.Les inventaires floristiques par parcelle ont permis le calcul d'un certain nombre de coefficients: nombre de plantes présentes, fréquence (F %), pourcentage de recouvrement (B %), présence relative (P %), note agronomique calculée à partir des coefficients précédents ; en fait aucun de ces coefficients ne permet à lui seul de définir parfaitement la valeur de la prairie.D'après le nombre de plantes présentes, les prairies étudiées se révèlent être botaniquement assez pauvres.D'autre part, 40 à 50 % de ces prairies sont dans la «catégorie inférieure» (classement d'après le pourcentage de recouvrement de Lolium perenne). Les espèces les plus représentées restent cependant Lolium perenne et Holcus lanatus. Suivant les régions, un tiers à deux tiers des prairies ont des notes agronomiques inférieures à 50 et sont vraisemblablement difficiles à améliorer. Les bonnes prairies (note supérieure à 70) ne représentent que 2 à 3 % des surfaces toujours en herbe du département. 

Mots-clés : | | | | | | |
A study of permanent grasslands in the ''departement du Calvados''. Methodology and first results

This study aims both at c1assifying the grasslands of Calvados and at investigating the possibilities of improving them.From botanical surveys made plot by plot certain numerical values could be calculated ; number of present plants, frequency (F %), cover percentage (B %), relative presence (P %), and an agricultural mark computed from these values. None of them alone was sufficient for a complete assessment of the value of the grassland.Judging from the number of present plants, the grasslands under investigation appear to be rather poor botanically.Further, 40 to 50 % of these grasslands belong to the "inferior class " (classification by the Lolium perenne cover percentage). The species most often encountered remain Lolium perenne and Holcus lanatus all the same. According to the regions, from 1/3 to 2/3 of grasslands received marks less than 50 and are probably difficult to improve. Good grasslands (with marks higher than 70) cover only 2 to 3 % of the permanent grassland area in the department. 

Télécharger l'article

PDF - 528,27 ko