Numéro #32

15 décembre 1967

Numéro non thématique

Effets de l'azote sur la vie des talles du dactyle

auteur : | co-auteur :

L'étude a été réalisée en 1965 et 1966 sur un essai semé fin août 1964 avec la variété Germinal, à Lusignan (Vienne).Le but de l'essai était d'étudier comment agissait l'azote sur la vie de la talle et quelle était sa participation à la production de graines selon la date de l'apport.Pendent la phase végétative, un apport se traduit per une augmentation du nombre de talles vivantes, d'autant plus marquée que l'apport est fait en période de tallage intense ou de forte compétition nutritive. L'effet est de courte durée et suivi d'une diminution du tallage due à une morte lité plus forte.Pendant la phase reproductrice, les talles dont le développement a été provoqué par l'apport d'azote ont un développement accéléré et survivent dans les mêmes proportions que celles de même âge du témoin ; elles sont donc les plus importantes à la récolte, et sont la cause de l'augmentation de rendement observé.La nécessité du fractionnement apparait dès la phase végétative. La diminution du tallage après une augmentation brutale est sens doute le résultat d'une compétition nutritive entre talles due à une population de talles trop élevée par rapport aux disponibilités du sol en éléments nutritifs (note). Un apport avant cette diminution permettrait d'avoir un plus grand nombre de talles susceptibles de former des panicules plus grosses.Il semble qu'il faille favoriser d'abord le nombre de tiges, puis le poids par panicule. 

Mots-clés : | | | |
Effect of nitrogen on the biology of the tillers of a cocksfoot seed-crop

This investigation was carried out in 1965 and 1966 on an experimental crop of the Germinal Cocksfoot strain, sown at the end of August 1964 at Lusignan (in Vienne).The aim was to study the effect of Nitrogen on the life of the tillers and its part in the production of seeds according to the date of application.During the vegetative stage, an application of Nitrogen brings about an increase in the number of living tillers, which is all the larger as tillering is active or there is a high competition for nutrients, at the time when the application takes place. This effect is however short-lived, and the number of tillers decreases later on, because of enhanced mortality.During the generative stage, those tillers that sprung from an earlier application of Nitrogen develop faster and survive in the same proportion as the control tillers of the same age ; they are thus the largest ones at harvest and are responsible for the observed yield increase.A split application appears to be necessary at the vegetative stage already. The decrease in tiller numbers after a sharp increase probably results from nutritional competition between tillers too numerous for the available amount of nutrients (Nitrogen). If N were applied before this decrease, there could be a greater number of tillers with potentially larger panicles.It looks as if the number of culms should be fostered first, and later only the weight per panicle. 

Télécharger l'article

PDF - 573,86 ko