Numéro #19

15 septembre 1965

Numéro non thématique

Comparaison de trois formes d'azote pour la fertilisation du dactyle

auteur : | co-auteur :

De nombreuses expériences en serres et au champ ont été réalisées en vue de comparer les formes d'azote vis-à-vis de la production de fourrage des prairies naturelles ou semées). Suivant le but à obtenir, on pourrait employer soit l'azote nitrique, soit l'azote ammoniacal (urée, ammoniac anhydre par exemple). L'expérience décrite dans cette note est destinée à préciser l'efficacité relative de ces formes.Elle porte sur trois variétés de Dactyle de précocités différentes, recevant 240 unités d'azote sous les formes : nitrate d'ammonium, nitrate de calcium, urée. L'exploitation a été réalisée pour la première coupe peu après l'épiaison, puis toutes les 9 semaines. Les données ont été recueillies pendant deux années dont les conditions climatiques sont résumées. Le sol appartient à la catégorie des argiles rouges à châtaigniers.Les résultats obtenus concernant les rendements en matière verte, matière sèche, azote, matières azotées digestibles et équivalents-amidon, par coupe et de la somme des coupes annuelles. L'efficacité relative des formes est indiquée.
Ces résultats confirment la supériorité des formes nitriques et ammoniaco-nitriques par rapport à l'urée, à toutes les coupes des deux années d'essais. La possibilité d'obtenir, avec la forme nitrique, une croissance en période sèche, est mise en évidence. Les apports ayant été réalisés à des dates uniformes, compte non tenu des rythmes de croissance, donc à des stades différents, des comparaisons variétales sont difficiles. L'attention est attirée sur :1) la nécessité de répéter les essais d'engrais azotés dans le temps ;2) la difficulté de comparer des variétés n'ayant pas les mêmes caractéristiques physiologiques sinon en effectuant les apports à des stades de développement identiques. 

Three forms of n-fertilizers compared on cocksfoot

Numerous greenhouse and field trials have been laid out in order to compare the effect of different forms of nitrogenous fertilizers on the forage production of natural or sown grasslands. According to the purpose, either nitrate nitrogen or ammonia nitrogen (urea, anhydrous ammonia, for instance) could be used. The trial described here was carried out with the aim of assessing the relative efficiency of these forms.Three cocksfoot strains of different earliness were grown, and fertilized with 240 kg/ha (240 lbs/acre) nitrogen in the following forms ; ammonium nitrate, calcium nitrate, urea. The first cut took place soon after heading, the subsequent ones at 9 weeks intervals. The date were gathered during two years, under weather conditions summarized in the paper. The soil belongs to the red chesnut clay loams.Recorded results concern green-matter and dry-matter yields, nitrogen, digestible protein, and starch-equivalents, both per cut and for the yearly totals of cuts. The relative efficiency of the various forms is given.The results confirm the superiority of nitrates and ammonium nitrates on urea, at all cuts of both years. It has been shown that with the nitrate form, growth during a period of drought is possible. As the dressings were done at fixed, dates, without allowing for growth rhythm, hence at different developmental stages, it is difficult to compare varieties. Attention is drown on the following facts :1) the necessity of repeating fertilizer trials with nitrogen during time ;2) the difficulty of comparing strains that have not the same physiological characteristics, unless the dressings are done at identical stages of development. 

Télécharger l'article

PDF - 557,19 ko