Numéro #236

31 décembre 2018

Numéro non thématique

Systèmes de polyculture-élevage : quels effets des pratiques agricoles sur les teneurs en matières organiques et le fonctionnement microbien du sol ?

auteur : | co-auteurs :

Les matières organiques du sol (MOS) sont le pilier de fonctions physiques, chimiques et biologiques des sols. Les micro-organismes du sol sont des acteurs majeurs de la dynamique des MOS. Dans les agroécosystèmes, quel est l’effet de certaines pratiques agricoles sur cette dynamique et sur le fonctionnement microbien des sols ?
Six dispositifs expérimentaux (de moyenne à longue durée), situés dans différents contextes pédoclimatiques, ont permis d’étudier les effets, sur la teneur en MOS et sur le fonctionnement microbien du sol, de pratiques agricoles pouvant être mises en œuvre dans les systèmes de polyculture-élevage. Les résultats obtenus montrent que les pratiques agricoles étudiées (apports d’effluents d’élevage, intégration de prairies temporaires, réduction du travail du sol) peuvent augmenter la teneur en MOS et stimuler significativement certaines activités enzymatiques microbiennes intervenant dans la décomposition des MOS. Ainsi, ces pratiques peuvent renforcer la capacité des sols à fournir des éléments minéraux utilisables par les plantes, dans un contexte de limitation des intrants de synthèse dans les systèmes fourragers.

PETITJEAN C., AMIAUD B., CHARRIER X. & al., 2018. Systèmes de polyculture-élevage : quels effets des pratiques agricoles sur les teneurs en matières organiques et le fonctionnement microbien du sol ? Fourrages n°236. 239-247

Mixed crop-livestock systems: what are the effects of agricultural practices on soil organic matter content and microbial activity?

Soil organic matter (SOM) content drives the physical, chemical, and biological processes taking place in soils because it affects microbial activity. In this study, we asked the following question: in agroecosystems, what are the effects of certain agricultural practices on SOM and the activity of soil microbes? Experiments carried out at six different research facilities were used to explore the impacts of potential agricultural practices used in mixed crop-livestock systems on SOM and the activity of soil microbes. The results show that the agricultural practices studied here (i.e., use of livestock effluent, incorporation of temporary grasslands, reduction in soil preparation) can increase SOM content and significantly boost the activity of certain microbial enzymes that help break down SOM. As a result, these practices reinforce the ability of soils to provide minerals that plants can exploit with a view to limiting the use of synthetic inputs in forage systems.

Prix 10€

Les articles récents (moins de 2 ans) ne sont disponibles qu'aux abonnés.