Numéro #236

31 décembre 2018

Numéro non thématique

Analyse du comportement du sorgho fourrager hybride Sudan x Sorgho sous l’action de quatre techniques culturales

auteur : BENTAHAR D. | co-auteurs : AMARA M. BAKEL M.

Les techniques de travail du sol évoluent, ainsi que le climat, sous l'effet du changement climatique. Quelle est la succession d’outils aratoires qui répond au mieux aux exigences de mise en place et au développement du sorgho fourrager dans la plaine de la Mitidja (Algérie) ?
L'expérimentation a comparé 4 techniques de travail du sol (la technique conventionnelle et une technique simplifiée avec travail du sol à 30 cm de profondeur, le travail minimum et le semis direct) ; chaque fois, 2 densités de semis ont été appliquées (d1 : 25 kg/ha et d2 : 35 kg/ha). La résistance pénétrométrique du sol est plus faible avec les 2 premières techniques qui semblent également plus aptes à stocker l'eau. Le semis direct assure le meilleur taux de levée (85%), le plus faible étant réalisé avec le travail simplifié (67%). Les rendements sont significativement plus élevés en travail conventionnel, labouré (36,6 et 33,8 t MS/ha pour d1 et d2) et plus faibles avec le semis direct (respectivement de 11,2 et 10,7 t MS/ha pour d1 et d2).

Bentahar D., 2018. Analyse du comportement du sorgho fourrager hybride Sudan x Sorgho sous l’action de quatre techniques culturales. Fourrages n°236. 249-253

Which soil preparation technique allows for the best establishment and development of forage sorghum-sudangrass on the Mitidja Plain (Algeria)? Four soil preparation techniques were compared: the conventional technique (ploughing), a simplified technique where the soil was worked to a depth of 30 cm, minimal soil preparation, and direct seeding. In each case, two seed densities were used: 25 kg/ha (d1) and 35 kg/ha (d2). The penetration resistance of the soil was lower following the application of the first two techniques, which also appeared to increase water storage. Direct seeding led to the highest rate of seedling emergence (85%), while the lowest rate of seedling emergence was associated with the simplified technique. Significantly higher yields were obtained with the conventional technique (36.6 and 33.8 t DM/ha for d1 and d2, respectively). The lowest yields were associated with direct seeding (11.2 and 10.7 for d1 and d2, respectively).

Prix 10€

Les articles récents (moins de 2 ans) ne sont disponibles qu'aux abonnés.