Numéro #236

31 décembre 2018

Numéro non thématique

Les abeilles dans les prairies d’exploitations d’élevage aux environnements agricoles contrastés

auteur : | co-auteurs :

Les abeilles sont des pollinisateurs indispensables mais leur déclin est préoccupant. Les prairies permanentes en zone peu intensifiée devraient offrir aux insectes une ressource alimentaire régulière et un environnement favorable. Une étude a été conduite dans 4 exploitations aux situations contrastées.
Les populations d’abeilles ont été estimées 2 années de suite, à 2 périodes printanières et dans 4 exploitations : 2 en altitude dans le Cantal, une en Corrèze (élevages herbagers basés sur des prairies de longue durée) et une en plaine (polyculture - élevage) dans la Vienne. Au total, 75 espèces d’abeilles appartenant à 14 genres différents ont été recensées parmi les 489 insectes capturés. La majorité (4/5) des abeilles capturées sont des abeilles solitaires dont les proportions varient selon les sites ; seule l’abeille mellifère est commune aux 4 sites. Contrairement au nombre d’abeilles capturées, le nombre d’espèces rares, de familles et de genres représentés est plus élevé dans les exploitations du Cantal, basées sur les prairies permanentes qui ont conservé de nombreux éléments paysagers.

LANORE L., BLANCHETETE A., FARRUGGIA A. & al., 2018. Les abeilles dans les prairies d’exploitations d’élevage aux environnements agricoles contrastés. Fourrages n°236. 263-268;

Mots-clés : | | | | | |
Occurrence of bees in the grasslands of livestock farms characterised by contrasting agricultural environments

In areas of less intensive agriculture, permanent grasslands can act as favourable habitat and generate consistent food resources for bees. We studied bee populations over 2 years on 4 farms. Sampling took place during 2 periods each year. There were 3 study regions: Cantal, Corrèze, and Vienne. Two farms were located in the Cantal at high elevations, the third was found in the Corrèze, and the fourth was situated in the Vienne in the flatlands. The first three were grazing-based systems exploiting long-term grasslands; the latter was a mixed crop-livestock system. Among the 489 insects captured, we observed 75 species of bees from 14 genera. Most (80%) were solitary bees; the specific percentage varied by site. Only the honey bee was observed on all 4 farms. Although the Cantal farms had fewer bees total, they did have greater numbers of rare species and species from more diverse families and genera. These 2 farms utilised permanent grasslands and had maintained numerous natural landscape features.

Prix 10€

Les articles récents (moins de 2 ans) ne sont disponibles qu'aux abonnés.