Numéro #180

07 décembre 2004

numéro non thématique

Diversité des points de vue d’experts sur l’avenir de l’élevage d’herbivore en Auvergne

auteur : | co-auteur :

La Loi d'Orientation Agricole de 1999 constitue un cadre d'évolution de l'agriculture française fondé sur la notion de multifonctionnalité. Notre premier objectif est d'identifier les visions de l'avenir de l'élevage et des enjeux d'adaptations des exploitations qu'ont les acteurs qui orientent et accompagnent les transformations de l'élevage d'herbivore en Auvergne. Notre deuxième objectif est d'analyser si ces visions vont dans le sens de la multifonctionnalité. L'analyse repose sur l'identification, dans le discours de 32 experts de l'élevage et de responsables institutionnels au contact de l'élevage, (1) de compromis entre fonction de production et autres fonctions, et (2) de systèmes d'élevage non focalisés sur la seule fonction de production. Pour les experts de l'élevage, l'avenir est d'abord une question d'augmentation de production et de qualité. Les questions autour de la maîtrise, par les éleveurs, de la valeur ajoutée sur les produits ou de travail génèrent de nouveaux systèmes. Les collectivités territoriales et la filière ovine soulignent l'intérêt de systèmes avec éleveurs double actifs pour les territoires et l'approvisionnement de la filière.

Mots-clés : | | | | | | |
Conflicting points of view of experts regarding the future of livestock farming in Auvergne

The French 1989 Agricultural Orientation Act (AOA) established a framework for the future of agriculture in France, relying on the concept of multi-functionality. Our fist aim was to identify how both experts in livestock rearing and people in charge of the local development see the future of livestock rearing and the subsequent adaptations of animal farming systems in the Massif Central, an upland grassland area. The second aim was to analyse whether these visions were going the same way as the AOA. The analysis was carried out with data collected from 32 interviews. It relied on the identification of 1) trade-offs between the production function and other functions, and 2) on animal systems not fully aiming at production. For the livestock-rearing experts, the future lies in the first place in the improvement of production and quality. Questions raised on the control by farmers of the added value on products or on work management generate new farming systems. Systems with part-time farmers are viewed by the people in charge of local development and by those in the sector of sheep production as very useful to both the sustainability of the rural areas and the lamb supply chain.

Télécharger l'article

PDF - 43,29 ko