Numéro #142

15 juin 1995

Numéro non thématique

Biodiversité et valeur agronomique des pelouses calcicoles : effets du pâturage ovin

auteur : | co-auteurs :

De mai à septembre 1992, les effets du pâturage ovin sur la composition floristique et la valeur agronomique d'une pelouse calcicole ont été étudiés par rapport à un témoin abandonné depuis 1952. Si le pâturage induit des modifications dans les cortèges floristiques par l'apparition d'espèces et un meilleur équilibre entre les différentes populations végétales, il n'existe cependant pas de différence notable entre la valeur agronomique et la composition chimique des deux herbages et de leur sol.
L'utilisation du Coefficient Spécifique Relatif à la contribution de certaines espèces en oligo-éléments permet cependant de visualiser une évolution mensuelle contrastée entre les deux parcelles. Si certaines espèces enrichissantes apparaissent dans la pelouse pâturée, il se pose cependant le problème de leur consommation par les moutons. La faisabilité du pâturage extensif sur ces milieux, en vue du maintien de leur richesse écologique, est ensuite discutée en référence à cet aspect.

Mots-clés : | | | | | | | | |
Biodiversity and agronomic value of chalk grasslands : effects of sheep grazing

From May to September 1992, the effects of sheep grazing on the floristic composition and agronomic value of a chalk grassland have been studied in comparison with a plot abandoned since 1952. If grazing induces some modifications in the floristic composition and an increase in plant evenness, there are no significant differences between the agronomic values and the mineral compositions of the two grasslands and their soil.
Nevertheless, the use of a Relative Specific Coefficient for the contribution of trace elements by some species allows us to visualize a monthly contrasted evolution betweeen the two plots. If some rich species appeared in the grazed grassland, the problem of their consumption by sheep remains. The conditions of grazing management with a view to conserving the floristic richness of the chalk grasslands is discussed in consideration of these results.

Télécharger l'article

PDF - 665,17 ko