Numéro #133

15 mars 1993

Numéro non thématique

Pédoclimat, fertilisation et croissance des prairies permanentes au printemps. I- Variabilité de la nutrition minérale

auteur : | co-auteurs :

Dans trois situations pédoclimatiques (Pyrénées centrales, vallée de l'Aveyron et Aubrac), deux prairies permanentes de niveaux de fertilité P différents sont soumises à plusieurs traitements de fertilisation N, P et K durant 4 à 6 années. Le diagnostic de nutrition minérale est effectué par comparaison d'indices calculés à partir des teneurs en minéraux des parties aériennes. Les évolutions pluriannuelles des différents traitements et parcelles sont utilisées pour formuler des règles de conduite de fertilisation.
Pour la nutrition azotée, il apparaît un effet positif quasi systématique des apports de P, même dans les situations culturales où un apport d'azote est effectué. Pour l'ensemble des situations étudiées où la nutrition P n'est pas limitante, les fournitures d'azote par le sol permettent d'atteindre des indices d'azote au moins égaux à 80, ce qui témoigne d'un important potentiel de minéralisation de ces sols. Les niveaux de nutrition en phosphore sont cohérents avec les concentrations de cet élément dans la solution du sol. La comparaison des traitements avec et sans apport de P montre la rapidité d'amélioration de la nutrition P, même sur des sols à pouvoir fixateur élevé pour lesquels il est important que l'apport ait lieu au moment où les possibilités d'absorption sont élevées. Pour le potassium, aucune relation nette n'a été mise en évidence avec les analyses de sols réalisés en routine.

Mots-clés : | | | | | |

In three locations differing with respect to soil and to climate (Central Pyrenees, Aveyron valley, and Aubrac), two permanent pastures, with low and with high P soil supply, were studied. Various amounts of N, P and K fertilizer dressings were applied for four to six years. The diagnosis of the nutrition level of the herbage was based on the mineral contents. Indices were calculated, making it possible to compare plots and years, in order to find decision rules applicable to a fertilization policy.
It was shown that the P supply improved the nitrogen nutrition level (IN) even on plots supplied with N. When the P nutrition level was not limiting, the nitrogen supplied by the soil was enough for high N levels (IN>80) to be attained in the herbage. P index values were consistent with P contents of the soil solution. P dressings improved quickly (in about 2 years) the P nutrition level in the herbage, even on plots with a high fixing capacity, where it is important that P should be applied at the moment when there is a great capacity for uptake. As regards potassium, no relationship was found between K indices and the results of routine soil analyses.

Télécharger l'article

PDF - 789,96 ko