Numéro #200

24 décembre 2009

Prairies, fourrages, herbivores. 50 ans d'évolution et nouveaux enjeux

L’herbe, les herbivores et les hommes : rétrospective et perspectives

auteur :

En 50 ans, le domaine de l'élevage et des fourrages en particulier a connu d'importantes évolutions, retracées par ailleurs… Cette durée donne le recul nécessaire pour effectuer une analyse critique des idées et voies de recherche développées, dans l'optique de suggérer de nouvelles pistes et de susciter la réflexion.
Diverses thématiques de recherche méritent d'être approfondies (les associations avec les légumineuses, la productivité des fourrages, des exploitations…) mais avec une approche nouvelle, plus globale, qui permette à l'agriculture d'être durable et de prendre en compte la diversité et la complexité inhérentes aux fourrages et aux situations agricoles. Comment favoriser une recherche davantage pluridisciplinaire et créative pour répondre à ces nouveaux enjeux ? La question se pose également, en aval, de la diffusion et de l'utilisation des références obtenues, sans tomber dans le risque de préconisations et réglementations normatives. Comment harmoniser les différents niveaux de décisions ? Comment rendre tous les acteurs concernés par les fourrages partie prenante des choix politiques ?

Mots-clés : | | | |
Grass, herbivorous animals, and mankind : retrospect and prospects

During the past fifty years, in the sphere of animal husbandry, particularly in that of the forages, considerable changes have taken place, related elsewhere. We can now look back to them from a sufficient distance to analyse critically the new ideas and research lines developed then, and are thus able to suggest new tracks and promote new thinking.
Various subjects of research should be given increased attention, such as the associations with legumes, the productivity of the forage crops and of the farms etc., but a more comprehensive approach, so that farming should become more sustainable, and due consideration be given to the diversity and complexity inherent to the forages and to the agricultural situations. How can we promote a type of research, both more creative and encompassing more themes of study, to meet these new challenges ? Downwards, problems are also raised, concerning the dissemination and utilization of the references obtained, if the recommendations and instructions should not appear too coercive. How can the various levels of decision-taking be made to operate in harmony ? How can all those involved in the forages be made to feel committed to the political options ?

Télécharger l'article

PDF - 196,34 ko