Numéro #153

15 mars 1998

Prairies pérennes, territoire et qualité des produits (2e partie)

L'adjonction de chevaux aux bovins en conditions de sous-chargement modifie-t-elle l'utilisation de la ressource herbagère ?

auteur : | co-auteurs :

La déprise, qui touche particulièrement les terres de parcours et les estives, conduit à une fermeture progressive des paysages. Il devient urgent de comprendre les mécanismes d'enfrichement et de contrôler la dynamique de végétation de ces surfaces. En conditions de sous-chargement, le choix du type d'animal qui pâture s'avère être un outil des plus adaptés.
Dans une estive du Puy-de-Dôme conduite en conditions de sous - chargement, l'évolution de la végétation est suivie pour comparer l'effet du pâturage de 2 troupeaux (bovin ou bovin - équin) et leur comportement alimentaire. Après 2 années de mesures sur la végétation herbacée, un certain nombre d'hypothèses sont proposées. Une forte relation positive existe entre la valeur pastorale des faciès de végétation et leur consommation (taux d'abroutissement) pour les 2 troupeaux. Les faciès de faible valeur pastorale son consommés plus tardivement par le troupeau de bovins que par le troupeau mixte et les 2 troupeaux ont un comportement de tri des espèces différent. L'abroutissement d'une espèce n'est pas indépendante des autres espèces présentes au sein du faciès.

Mots-clés : | | | | | | | |
Does the association of horses with cattle under under-stocked grazing conditions modify the utilization of the pasture resource ?

Working on the management and the maintenance of grassland by herbivores in the uplands, a multi-disciplinary team gathering agronomists, ecologists, livestock scientists and mathematicians set up an experiment in 1995 on a summer mountain pasture (Ternant, 63 ha, 1 000 m a.s.l., Puy-de-Dôme, France). The aim was to study the influence of mixed grazing (horses + cattle) on vegetation change under extensive management. The grazing unit was divided into 2 plots with similar stocking rates. One was grazed by cattle, and the other by a mixed herd of horses and cattle. After 2 years of measurements it was possible to put forward some hypotheses regarding the feeding behaviour of the 2 groups of animals. There was a strong positive correlation between the pastoral value of vegetation facies and their consumption (defoliation rate), for whichever group of animals. Cattle seem to be more selective than horses and graze the vegetation facies with a lower pastoral value later in the season. Moreover the defoliation rate of a given species depends on the other species present in the facies and also on the type of grazing animals.

Télécharger l'article

PDF - 1,67 Mo