Numéro #156

15 décembre 1998

Récolter et conserver l'herbe aujourd'hui (2e partie)

Enquête sur les facteurs de variation des taux butyreux et protéique de troupeaux alimentés à base d'herbe

auteur :

En 1994, les résultats de Contrôle Laitier ont mis en évidence dans le Puy-de-Dôme un faible taux protéique moyen. Une enquête de terrain a été mise en place pour identifier les pratiques des éleveurs qui expliquent les écarts importants de taux entre élevages et pour hiérarchiser les facteurs en cause.
Les 44 exploitations enquêtées avec une alimentation à base d'herbe ont été réparties en 4 groupes, suivant leurs taux butyreux et protéique, faible ou élevé. Diverses informations ont été recueillies concernant les pratiques d'alimentation du troupeau, sa production et son niveau génétique. Les taux sont élevés lorsque génétique, conduite et qualité des fourrages sont favorables ; ils sont moyens lorsque certains de ces facteurs sont défavorables. Ils sont bas en cas de mauvaise conservation du silo, de pâturage mal maîtrisé associé à une complémentation insuffisante... Les facteurs alimentaires sont prédominants : une génétique défavorable peut être partiellement compensée par une bonne alimentation (le taux protéique est alors moyen), mais pas l'inverse.

Mots-clés : | | | |
Investigation on the factors of variation of protein and butterfat contents in grass-fed dairy herds

The results of 'Contrôle Laitier' (official milk control board) for 1994 show that the mean protein contents of milk were quite low in the Puy-de-Dôme département. Farms were surveyed to find out which practices would explain the large differences in contents between herds and to grade the factors responsible. The 44 farms surveyed, all with grass-fed herds, were divided into 4 groups, according to the protein and butterfat contents, high or low. Various data were gathered on feeding practices, herd production, and genetical value of the stock. The contents were high when the genetics, herd management and forage quality were good ; they were medium when some of these factors were inadequate ; they were low when silage conservation was poor, when badly controlled grazing was compounded with an insufficient complementation, etc. The feed factors are predominant : unfavourable genetics can be partly compensated by adequate feeding (resulting in a medium protein content), but not vice versa.

Télécharger l'article

PDF - 456,40 ko