Numéro #156

15 décembre 1998

Récolter et conserver l'herbe aujourd'hui (2e partie)

Les systèmes de récolte de foin séché au sol en zone fromagère A.O.C. de l'Est

auteur :

S'il est un point sensible et délicat parmi les travaux des éleveurs laitiers des régions comtoises, savoyardes et de l'Est en général, c'est bien la fenaison. Le séchage au sol du foin reste important. L'évolution des matériels de fenaison permet de considérer cette technique comme moderne et fiable.
Dans l'Est de la France, région laitière à vocation fromagère de pâtes pressées cuites, le foin sec séché au sol s'est maintenu pour l'alimentation hivernale. L'exploitation type comprend 70 ha, dont 60 en herbe, produit 220 000 litres de lait et dégage un EBE supérieur à 350 000 F. 35 ha sont récoltés en première coupe, et 25-30 ha de repousses. Le coût de récolte et stockage en balles rondes avec un équipement individuel est de 450 F/t environ. Parfois, la presse à balles rondes constitue un complément du séchage en grange, ce qui représente un surcoût de 126 F/t en investissement individuel et de 50 F/t en investissement partagé. Utiliser les moyens de récolte en entraide (CUMA) permet d'abaisser leur coût de 200 F/t. Cette option peut constituer une solution d'avenir chez l'éleveur.

Mots-clés : | | | | |
Systems for harvesting field-cured hay in a cheese-producing region of Eastern France

In Eastern France, where cheese with pressed and cooked curds are produced, a large number of farms still rely on field-cured hay for winter feeding. A typical farm covers 70 ha, 60 of which are under grass ; milk production amounts to 220 000 l, giving a gross surplus above 350 000 F. The area cut for hay at first cut is 35 ha, that for aftermath 25 to 30 ha. The cost of harvest and round bale storage is about 450 F/t, when the equipment is individual. Sometimes round baling is a complement to barn drying ; this entails an extra cost of 126 F/t in case of an individual equipment, of 50 F/t in case of a shared one. When the harvesting machinery is used in a mutual assistance scheme (CUMA), the cost is lowered by 200 F/t. This option may constitute a promising solution for the farmers.

Télécharger l'article

PDF - 494,38 ko