Numéro #156

15 décembre 1998

Récolter et conserver l'herbe aujourd'hui (2e partie)

Intérêt de l'enrubannage dans les exploitations laitières du Puy-de-Dôme

auteur : | co-auteur :

Depuis 1993, dans le département du Puy-de-Dôme, la part de l'enrubannage dans l'alimentation des bovins a augmenté considérablement. Une enquête a permis de connaître comment les éleveurs utilisent l'enrubannage, et les performances permises par les animaux, plus paticulièrement les vaches laitières.
Successivement ont été réalisées en 1995 une pré-enquête (172 élevages en contrôle de performances) et une enquête (36 élevages) auprès d'éleveurs pratiquant l'enrubannage. Par rapport à un foin ou un ensilage d'herbe, l'enrubannage procure un fourrage de qualité, permettant un niveau de production laitière intéressant, tout en sécurisant la récolte par rapport aux aléas climatiques. Mais diverses études techniques permettent d'en souligner le coût élevé (film plastique notamment). Dans le contexte actuel de restriction de la production, l'enrubannage est une alternative intéressante, qui permet une production laitière de qualité.

Mots-clés : | | | | | |
Adaptation of round-bale wrapping on dairy farms in Puy-de-Dôme

The share of wrapped silage in the feeding of cattle has increased considerably since 1993 in the Puy-de-Dôme département. A survey showed how farmers are using this method, and what the performances of livestock became, particularly those of dairy cows. There was first a pre-survey in 1995 (on 172 herds with measurement of performances), followed by a survey of 36 herds on farms practising round-bale wrapping. Compared to hay and to grass silage, wrapped forage is of a high quality and secures an interesting milk yield, while giving an insurance against weather risks. Various technical investigations however emphasize the high cost of this method (especially as regards the plastic sheets). Under present conditions of limited production, round bale wrapping is an interesting option, with which the production of high-quality milk remains possible.

Télécharger l'article

PDF - 874,71 ko