Numéro #143

15 septembre 1995

Les systèmes fourragers de l'Europe laitière : des évolutions et une diversité enrichissantes (1ère partie)

La maîtrise des coûts de production grâce au pâturage en Irlande : quels enseignements pour la Bretagne ?

auteur : Brocard V. - | co-auteurs : Kerouanton J. - Le Lan B. -

La Bretagne et l'Irlande sont deux bassins de production laitière disposant d'un quota identique (environ 50 millions d'hectolitres). Toutes deux situées en zone climatique océanique, elles présentent cependant des différences climatiques : la pousse de l'herbe est plus régulière au cours de l'année en Irlande alors qu'elle est nulle en été dans certaines zones en Bretagne, où le maïs peut par contre être cultivé dans toutes les exploitations. Face aux nouvelles contraintes économiques, les exploitations irlandaises ont pour atout de produire du lait essentiellement à base d'herbe pâturée ; certaines obtiennent ainsi des coûts de production très faibles. Mais ce choix entraîne une collecte très saisonnière d'un lait à teneur en matière utile modeste, destiné à une transformation apportant peu de valeur ajoutée. Cette démarche de maîtrise des coûts de production intéresse la Bretagne qui a mis en place un dispositif de recherches de références en stations expérimentales et en exploitations autour de ce thème. Mais la filière bretonne reste attachée à la production d'un lait de bonne qualité, riche en matière utile, toute l'année ; la conciliation de ces différents objectifs pourrait se traduire par la recherche de la valorisation maximale du pâturage lorsque ceci est possible, et par la réalisation de stocks fourragers (pour l'hiver, et l'été en zone sèche) plutôt à base d'ensilage de maïs.

Télécharger l'article

PDF - 973,49 ko