Numéro #236

31 décembre 2018

Numéro non thématique

Systèmes de polyculture-élevage : quels effets des pratiques agricoles sur les teneurs en matières organiques et le fonctionnement microbien du sol ?

auteur : PETITJEAN Caroline | co-auteurs : AMIAUD BERNARD - CHARRIER X. - De Vliegher A. - GASTAL François Houot S. - MANNEVILLE V. - MONTENACH D. Morvan T. - PERRIN A.S. Philibert A. Piutti S. - WILLEKENS K.

Les matières organiques du sol (MOS) sont le pilier de fonctions physiques, chimiques et biologiques des sols. Les micro-organismes du sol sont des acteurs majeurs de la dynamique des MOS. Dans les agroécosystèmes, quel est l’effet de certaines pratiques agricoles sur cette dynamique et sur le fonctionnement microbien des sols ?
Six dispositifs expérimentaux (de moyenne à longue durée), situés dans différents contextes pédoclimatiques, ont permis d’étudier les effets, sur la teneur en MOS et sur le fonctionnement microbien du sol, de pratiques agricoles pouvant être mises en œuvre dans les systèmes de polyculture-élevage. Les résultats obtenus montrent que les pratiques agricoles étudiées (apports d’effluents d’élevage, intégration de prairies temporaires, réduction du travail du sol) peuvent augmenter la teneur en MOS et stimuler significativement certaines activités enzymatiques microbiennes intervenant dans la décomposition des MOS. Ainsi, ces pratiques peuvent renforcer la capacité des sols à fournir des éléments minéraux utilisables par les plantes, dans un contexte de limitation des intrants de synthèse dans les systèmes fourragers.

PETITJEAN C., AMIAUD B., CHARRIER X. & al., 2018. Systèmes de polyculture-élevage : quels effets des pratiques agricoles sur les teneurs en matières organiques et le fonctionnement microbien du sol ? Fourrages n°236. 239-247