Numéro #62

15 juin 1975

L'herbe face à la crise de l'énergie et des protéines

Coût de la fertilisation et systèmes fourragers

auteur :

En moins de dix-huit mois, on a assisté à un accroissement des prix des matières premières et de l'énergie allant de 1 à 4, et les prix moyens des engrais ont augmenté en France de près de 60 %. Les engrais. ainsi que d'autres articles, sont ainsi responsables en partie de l'accroissement des consommations intermédiaires dans le produit agricole final et dans le revenu brut agricole.Face à ces conditions nouvelles, l'auteur analyse l'importance de ces coûts dans les budgets des exploitations, selon les systèmes de production fourragère utilisés.Au niveau régional, le système de la prairie cultivée semble exiger de plus fortes consommations intermédiaires que le système traditionnel basé sur la prairie permanente, mais il est plus intensif, permet d'entretenir un plus grand nombre d'animaux et assure un revenu plus élevé à l'hectare.
Toutefois, dans des conditions de milieu identique, des exemples définis montrent que les deux systèmes peuvent donner des résultats comparables, pourvu qu'ils soient conduits intensivement, l'herbe pâturée restant le moins sensible des moyens de production tant sur le plan technique qu'économique, et celui qui demande le moins d'investissements.Ces conclusions montrent qu'avec l'augmentation des prix, les exploitations conduites intensivement et avec de forts chargements en animaux s'en trouvent mieux et qu'il est bon d'avoir une fertilisation raisonnée, alors que ceux qui réduisent leurs consommations intermédiaires se trouveront en situation risquée. 

Mots-clés : | | | |
Fertilization - Costs and forage systems

In less than 18 months, there has been an increase from 1 to 4 of the prices of raw materials and of energy, and the average prices of fertilizers in France increased by about 60 %. Fertilizers, as well as other items, are thus a part of the increase of intermediate consumptions in the final agricultural output and the gross farm income.In view of these new conditions, the author analyses the importance of these costs in the farm balances, according to the forage production systems.At the regional level, the lay farming system appears to use more production inputs than the traditional system based on perennial grassland, together with a greater intensity, a larger number of animals carried, and a larger income per acre.
Nevertheless, in identical environments, there ore definite instances which show that the results of both systems are similar, provided they are followed intensively, grazed grass remaining the least sensitive of technical and economical means, and requiring the least investments.The conclusions show that with the price increases the farms managed intensively and having high stocking rates fare better and that a reasoned fertilization is of interest, while there are dangers that those farmers which tend to reduce their intermediate consumptions will have to face. 

Télécharger l'article

PDF - 481,73 ko