Numéro #243

15 septembre 2020

Non thématique

Ingestion et digestibilité in vivo de trois espèces pastorales broutées par les dromadaires dans les régions arides

auteur | co-auteurs

Ce travail vise à mesurer la digestibilité in vivo de 3 espèces pastorales du sud tunisien; Limoniastrum guyonianum, Halocnemum strobilacum et Tamarix gallica, supplémenté de paille ou de foin d'avoine. L'essai a été menée sur 4 jeunes chamelles (âge moyenne = 2,83 ± 0,66 ans et poids moyen = 201,3 ± 70,3 kg). Les chamelles ont été logés dans des box individuelles et on a offert l'une des trois espèces avec du foin a 2 chamelles et de la paille pour les deux autres (soit 6 régimes alimentaires en tout). Au cours de la semaine de mesure, la quantité distribuée, le refus et la quantité totale des fèces ont été enregistrés pour un calcul ultérieur de la digestibilité. Les résultats de cette étude ont montré que l’ingestion de MS de Halocnemum a été supérieur (P = 0,01) à celle de Limoniastrum et Tamarix et les ingestions ont été de 3,48 ± 1,02; 2,37 ± 0,90 et 0,97 ± 0,66 kg de MS pour les trois espèces. Les suppléments: foin et paille n’ont pas affecté l’ingestion de MS.

Ben Rejeb M., Seddik M.M., Ayeb N., Dbara M., Khorchani T. (2020). « Ingestion et digestibilité in
vivo de trois espèces pastorales broutées par les dromadaires dans les régions arides ». Fourrages, 243, 49-53

mots-clés : | | | |
Intake and in vivo digestibility of three grassland species consumed by dromedaries in arid regions

Here, we measured the in vivo digestibility of three grassland species found in southern Tunisia—Limoniastrum guyonianum, Halocnemum strobilacum, and Tamarix gallica—supplemented with oat straw or hay. We used four young female dromedaries (mean age = 2.83 ± 0.66 years; mean mass = 201.3 ± 70.3 kg). The animals were housed in individual pens. During each treatment period, all the dromedaries received one of the three grassland species; two of the animals also received a supplement of oat straw, while the other two received a supplement of oat hay (= six dietary regimes in total). During the week in which measurements were taken, the amount of food given, the amount of food left uneaten, and the total amount of feces produced were noted to calculate digestibility at a later time. The dromedaries consumed significantly greater quantities of H. strobilacum than of L. guyonianum or T. gallica (P = 0.01). DM intake was 3.48 ± 1.02 kg, 2.37 ± 0.90 kg,and 0.97 ± 0.66 kg for the three species, respectively. The supplements of oat straw and hay did not affect DM intake.

Prix 10€

Les articles récents (moins de 2 ans) ne sont disponibles qu'aux abonnés.