Numéro #201

16 avril 2010

numéro non thématique

En région souffrant d'un déficit hydrique estival, intérêt de semis directs d'associations luzerne - dactyle ou luzerne - fétuque élevée

auteur : | co-auteurs :

En système herbager, un déficit hydrique estival très marqué peut affecter considérablement la production prairiale, comme c'est le cas dans certaines régions de Belgique. Comment améliorer et rénover des prairies permanentes fauchées et pâturées ? Le semis direct d'associations comportant de la luzerne offre des perspectives intéressantes. Dans des essais situés en Famenne et en Gaume, 3 types de couverts ont été implantés par semis direct : de la luzerne seule, ou des associations luzerne - dactyle (3 variétés) ou fétuque élevée (3 variétés). La première coupe en fauche au stade début floraison de la luzerne a été suivie de 3 pâturages. Les rendements (de matière sèche et protéines brutes par hectare) des associations sont supérieurs à celui de la prairie témoin, au printemps mais surtout en été et en arrière-saison. On note peu de différences entre les associations à base de dactyle et de fétuque, laquelle est pourtant moins bien implantée. Le pâturage des associations s'est déroulé sans problème d'appétence, malgré la hauteur du couvert, mais la luzerne régresse régulièrement.

Mots-clés : | | | | | | | | | | | |
In a region with a water shortage in summer, the direct seeding of Lucerne-Cocksfoot and Lucerne-Tall Fescue associations is of interest

In a grassland farming system, a very marked water shortage in summer may affect considerably the production of the pastures, as happens in several Belgian regions. How then can mown and grazed permanent pastures be improved and renovated ? The direct seeding of associations containing Lucerne shows interesting prospects. In trials situated in Famenne and in Gaume, 3 types of covers were directly seeded : Lucerne alone, or Lucerne with Cocksfoot (3 cultivars), or Lucerne with Tall Fescue (3 cultivars). The sward was cut at the time of early flowering of Lucerne, and later grazed 3 times subsequently. The yields per hectare (Dry Matter and Crude Protein) were larger than those of the control pasture, in spring but mainly in summer and in the late season. There were few differences between the associations with cocksfoot and those with Tall Fescue, although the latter grass was less well implanted. Nor were there any problems of palatability with grazing, in spite of the height of the sward, but Lucerne declined regularly.

Télécharger l'article

PDF - 181,79 ko