Numéro #213

15 mars 2013

Prairies permanentes : de nouveaux atouts pour demain (2e partie)

Faut-il chauler et fertiliser les prairies permanentes des sols acides et peu fertiles ?

auteur : | co-auteurs :

L'intérêt du chaulage dans les prairies permanentes est assez controversé. Un essai de longue durée (prairie permanente sur sol acide semée ensuite en dactyle) procure des informations sur l'effet du chaulage (gain de production, intérêt économique) et pour l'intensification écologique de ces milieux.
La réponse au chaulage et à la fertilisation d'une prairie permanente suivie d'une prairie temporaire de dactyle a été étudiée pendant 8 + 4 ans. Laproduction annuelle de la prairie permanente non fertilisée non chaulée (pH 5) est de 1,1 t MS/ha. L'effet du chaulage (+ 0,7 t MS/ha) n'est significatif que sur les parcelles non fertilisées ; l'effet majeur de la fertilisation NPKS (+ 4,0 t MS/ha) est attribué à l'apport de P, limitant dans ce sol. Avec le dactyle (cv. Accord), les effets du chaulage (jusqu'à + 2,7 t MS/ha) et de la fertilisation (jusqu'à + 5,3 t MS/ha) sont supérieurs, la production du traitement fertilisé et chaulé atteignant 9 t MS/ha. Dans ce cas, la fertilisation et le chaulage sont justifiés économiquement et permettent d'utiliser cette parcelle dans un système plus intensif. 

Mots-clés : | | | | | | | | | | | | |
Should soil liming and fertilizers be used in the case of permanent grassland on low fertility acid soil?

The benefits of liming permanent grassland are controversial. A long-term trial (carried out on acid soil for 8 years, then on sown cocksfoot for 4 years) provided information on the effect of liming (increased production, economic benefits) and on the ecological intensification of this type of grassland. Annual production fornon-fertilized unlimed grassland was 1.1 t DM/ha. The positive effect of liming (+ 0,7 t DM/ha) was only true for non-fertilized land. The effect of NPKS fertilization (+ 4,0 t DM/ha) was much higher, which may be attributed to soil phosphorus levels. The effects of liming and fertilization were enhanced for sown cocksfoot, where production reached 9 tons. In this case, liming and fertilization are economically beneficial and allow land to be used for intensive farming. 

Télécharger l'article

PDF - 393,04 ko