Journées de Printemps 2010

le 30 mars 2010

Les usages émergents des surfaces prairiales et des espèces fourragères

Couverts herbacés des espaces verts urbain et péri-urbains : enjeux fonctionnels et perspectives d'innovations

Provendier D. Damas O.

 
La prise en compte des enjeux environnementaux et économiques par les gestionnaires entraîne une évolution des modes de gestion des espaces verts urbains et périurbains. A travers plusieurs exemples d'études mises en œuvre par le Centre Technique National des Espaces Verts « Plante & Cité », cet article illustre des nouvelles perspectives d'innovations. Les résultats d'une enquête nationale sur différents types de pelouses et la modélisation de l'empreinte Carbone ont permis de dégager des leviers techniques pour réduire cette empreinte en passant notamment par la réduction des postes d'entretien et par un recyclage des déchets de tonte. L'utilisation croissante dans les aménagements urbains de prairies fleuries soulève des questions techniques et scientifiques face aux objectifs affichés de biodiversité et de réduction d'entretien. Des travaux d'expérimentation sont en cours sur de nouvelles typologies de couverts herbacés présentants des contraintes agronomiques fortes telles que l'enherbement des surfaces sablées, les toitures végétalisées et les linéaires de tramways. Ces démarches se positionnent à l'interface entre horticulture et génie écologique et accompagnent une évolution des gammes végétales pour l'enherbement en lien avec les demandes des professionnels. Les objectifs environnementaux des trames vertes et la recherche de "nature en ville" font évoluer les pratiques sur les espaces verts. L'acceptation de ces nouvelles pratiques par le public passe par l'information et la sensibilisation. Les initiatives originales se multiplient au sein des collectivités. Les perspectives d'innovations sont nombreuses et doivent s'appuyer sur la mutualisation, sur l'évaluation des pratiques et sur la construction de nouveaux référentiels techniques. Il est important que les filières semencières accompagnent ces démarches qui représentent à fois des innovations écologiques et des nouveaux marchés.