Journées de Printemps 2010

le 30 mars 2010

Les usages émergents des surfaces prairiales et des espèces fourragères

Couverts herbacés pérennes et enjeux environnementaux (en particulier eutrophisation) : atouts et limites

Benoit M. VERTES F. Dorioz J.M.

Les prairies peuvent plus ou moins se rattacher la catégorie des milieux naturels et semi-naturels, et assurent, outre des productions, des fonctions de stabilisation des sols (érosions hydriques et éoliennes), de régulation des flux d'eau et de polluants, de préservation de la biodiversité (dont les pollinisateurs), de structuration des paysages et d'amélioration du cadre de vie.
Dans quelle mesure et à quelles conditions ces fonctions non productives sont elles assurées par les prairies ? Nous nous intéresserons ici plus particulièrement à la protection de la qualité des eaux et des sols plus que des écosystèmes, en précisant les principaux processus impliqués et résultats disponibles sur les fonctions des prairies, en resituant leurs performances environnementales dans différents types de systèmes fourragers et en nous interrogeant sur la façon de pondérer les différents enjeux de la qualité des eaux.
Nous verrons ensuite comment les connaissances scientifiques contribuent à élaborer les attentes sociétales, et comment contribuer à optimiser leur insertion dans les territoires à enjeux environnementaux élevés ?