Journées de Printemps 2011

le 30 mars 2011

Récolte et valorisation des fourrages conservés : les clés de la réussite !

Raisonner au mieux les besoins et l'utilisation des fourrages conservés

DELABY L. AGABRIEL J. POTTIER E.

Le recours au stockage de fourrages est une constante des systèmes de ruminants pour assurer la couverturedes besoins des troupeaux lorsque le pâturage ne suffit plus. Le stock de fourrages doit être déterminé au mieuxen intégrant une marge de sécurité destinée à pallier les baisses de rendements dues aux aléas climatiques. Lestock conservé va varier selon la durée des périodes d'arrêt de croissance de la végétation, la taille destroupeaux, et la demande animale et se situe en France entre 1,2 et 3,5 kg de MS/UGB. L'optimisation de larécolte passe à la fois par des pratiques agronomiques intégrant l'assolement et la combinaison des culturesfourragères, la gestion de la prairie et de la fauche selon le stade de l'herbe, mais aussi une bonne utilisation descapacités d'adaptation et de flexibilité des groupes d'animaux du troupeau. Elle dépend également de la manièredont est géré le pâturage et du synchronisme entre les besoins du troupeau et la disponibilité en herbe pâturable,y compris en hiver. Cet article fait la synthèse de ces différents points en insistant sur la nécessité de raisonner àla fois à l'échelle de l'itinéraire de production de l'animal, à l'échelle du troupeau, et à celle de l'exploitation. 

Télécharger l'article

PDF - 124,64 ko

Complément d'informations

PPT - 900,10 ko