Journées de Printemps 2020

du 03 novembre 2020 au 04 novembre 2020

Produire des fourrages dans un contexte de changements climatiques.

Le réchauffement climatique a-t-il déjà un impact sur le marché des semences fourragères ?

BOUFFARTIGUE J. CARRE A.

Le réchauffement climatique est considéré comme une problématique majeure pour l’avenir par les utilisateurs de semences fourragères. Analyser un éventuel impact de ces préoccupations sur le marché des semences fourragères nécessite au préalable de définir comment la prise en compte du réchauffement climatique peut se traduire dans les actes d’achat. Une première possibilité est de voir augmenter les ventes des espèces les mieux adaptées à la sécheresse (dactyle, fétuque élevée, brome, luzerne, lotier). On ne constate pas une telle évolution pour l’instant. Une deuxième est de constater une augmentation des ventes d’espèces s’implantant plus tardivement à l’automne, afin d’échapper à des conditions de plus en plus défavorables en fin d’été. On constate en effet une augmentation possible de l’utilisation de méteils, à travers une croissance rapide des ventes de semences de pois fourrager d’hiver, qui répondent bien à cette préocupation. Enfin, on constate au sein de deux des principales espèces fourragères (ray-grass anglais et tréfle violet) une augmentation des parts de marché des variétés dont le départ en végétation est le plus précoce et des variétés ayant une production estivale la plus élevée parmi les variétés figurant sur le site herbe-book. Globalement, le marché traduit une préférence des éleveurs pour une stratégie d’évitement des risques induits par le réchauffement climatique, plutôt qu’à une adaptation directe.

Les articles récents (moins de 2 ans) ne sont disponibles qu'aux participants des journées.