Journées de Printemps 2020

du 03 novembre 2020 au 04 novembre 2020

Produire des fourrages dans un contexte de changements climatiques.

Phytomasse et teneurs en azote, phosphore et calcium de trois cultures fourragères introduites au ranch d’Essimbi en République du Congo

YOKA J. AMBOUA ISSENGUE O. BITISSI MPASSI L.-O. AKOUANGO P.

Au Congo et particulièrement au ranch d’Essimbi dans le District de Boundji, Cuvette congolaise, les pâturages sont exploités extensivement depuis dix ans par les bovins de race Ndama. L’élevage bovin commence à prendre de l’essor dans la zone, grâce à la politique du métayage (Yoka et al., 2011). Ces pâturages connaissent actuellement un embroussaillement par les arbustes et ont tendance à être abandonnés par les bovins (Amboua et al., 2019). Dans le but de revaloriser ces pâturages embroussaillés, il est essentiel de les améliorer par l’introduction des cultures fourragères. C’est dans cette optique que la présente étude a été réalisée. L’objectif général de cette étude est d’évaluer l’évolution de la production aérienne herbacée et des teneurs en éléments minéraux de trois plantes fourragères, Hyparrhenia diplandra (Hack) Stapf (Poaaceae), Pennisetum sp. (Poaceae) et Vigna unguiculata (L.) Walp. (Fabaaceae).

Les articles récents (moins de 2 ans) ne sont disponibles qu'aux participants des journées.