Journées Professionnelles 2003

le 27 mars 2003

Fourrages, Protéines et Environnement : De nouveaux équilibres à construire

Les légumineuses fourragères, une voie pour concilier autonomie en protéines et préservation de l'environnement

Pflimlin A. LEGALL A. GAUTIER D. ARNAUD J.

L'évolution des systèmes de production animale est assez contrastée. L'intérêt pour les légumineuses varie beaucoup selon le type de système, bien qu'elles présentent des atouts incontestables et contribuent toujours à améliorer l'autonomie. Des mesures politiques sont souhaitables pour favoriser les légumineuses.
Les surfaces de légumineuses fourragères en culture pure décroissent depuis plusieurs décennies alors que les associations résistent mieux. L'intérêt pour les légumineuses varie selon les systèmes de production, assez contrastés aujourd'hui. Aux atouts classiques de ces prairies à base de légumineuses (économie d'engrais azoté, production de protéines, sécurisation du système fourrager), il faut ajouter les bénéfices pour l'environnement (énergie, nitrates) ainsi que la qualité et la traçabilité des produits animaux. Ces atouts devraient prendre davantage de poids dans l'avenir. Le débat sur la réforme de la PAC pourrait mieux prendre en compte les contributions positives des prairies à base de légumineuses et la filière fourragère devrait développer une véritable stratégie de promotion des différentes associations bien adaptées à des contextes pédoclimatiques européens très variés ; diverses propositions sont faites.