Journées Professionnelles 2003

le 27 mars 2003

Fourrages, Protéines et Environnement : De nouveaux équilibres à construire

Autonomie et traçabilité alimentaire dans les Pays-de-la-Loire : mise en évidence des solutions envisageables par territoire

Brunschwig P. Gaillard B. Rubin B. Sabatte N. Perrot C. Mulliez P. Tanghe T.

Le développement de l'autonomie est susceptible de renforcer la traçabilité alimentaire. Des systèmes d'alimentation autonomes existent en Pays-de-la-Loire. Quelles sont les possibilités d'extension de ces solutions ?
Dans un échantillon de 80 exploitations laitières, 4 types de bilans alimentaires autonomes ont été identifiés : des systèmes très herbagers (qui nécessitent une surface importante), 3 systèmes avec une part d'herbe élevée et des proportions variables de maïs ensilage, céréales ou protéagineux produits sur l'exploitation. Lorsque le maïs ensilage dépasse 2 t MS/UGB, l'autonomie alimentaire est plus difficile à accroître. Les protéagineux produits sur l'exploitation améliorent sensiblement l'autonomie. La surface disponible est une des conditions nécessaires à la mise en oeuvre des systèmes autonomes. La part d'exploitations avec une surface suffisante pour mettre en place un bilan alimentaire autonome informe sur le type de solution envisageable par territoire. La variable lait/ha de SAU peut être utilisée.