Journées Professionnelles 2004

le 23 mars 2004

La Biodiversité des Prairies. Un patrimoine - un rôle fonctionnel

Caractérisation de la diversité fonctionnelle des prairies naturelles. Une étape vers la construction d'outils pour gérer les milieux à flore complexe

DURU M. Theau J.P. Cruz P. Al Haj Khaled R. Ansquer P. Viegas J.

L'objectif de cette communication est double : d'une part, caractériser d'un point de vue fonctionnel des prairies naturelles, tant au niveau de la végétation que de leur usage ; d'autre part, montrer l'intérêt d'une telle caractérisation dans une problématique de construction d'outils de diagnostic et de gestion de ces couverts complexes. Pour cela, deux jeux de données ont été mobilisés : le premier correspond à un réseau de 87 prairies naturelles pyrénéennes, caractérisées par leur composition botanique et les pratiques culturales (niveaux nutritionnels en azote et phosphore des prairies et modes d'exploitation) ; le second est issu d'une collection d'espèces, cultivées en conditions semi-contrôlées, sur lequelles des mesures agro-écologiques (traits, caractéristiques agronomiques…) ont été effectuées. Ce second dispositif est utilisé, d'une part, pour illustrer les relations entre traits et caractéristiques agronomiques et, d'autre part, pour définir les différents niveaux de lecture de la végétation qui seront utilisés pour interpréter les données du dispositif de 87 parcelles. Après avoir présenté ces deux dispositifs et les niveaux de caractérisation de la diversité retenus (spécifique, formes de vie, types fonctionnels de graminées), nous montrons que les variations des niveaux nutritionnels et des modes d'exploitation au sein du réseau de parcelles étudiées participent à la création d'une diversité de la végétation importante, diversité qui se retrouve à chaque niveau d'étude précédemment défini. La diversité des prairies, exprimée au travers d'une typologie fonctionnelle des graminées, est ensuite mise en relation avec la fonction attendue des parcelles par les éleveurs, grâce à la notion de valeur d'usage. Enfin, nous nous intéressons aux implications, dans une finalité de gestion, de ce type de caractérisation de la végétation. Pour illustrer ce dernier point, nous proposons d'adapter, en fonction des types de graminées dominants, une grille de caractérisation des modes d'exploitation des prairies, construite à l'origine pour un seul type de végétation.