Journées Professionnelles 2004

le 28 octobre 2004

La politique laitière : Réformes et conséquences sur les systèmes fourragers

Incidences et enjeux de la réforme de la PAC pour les exploitations laitières de montagne. Exemples du Massif central et des Alpes du Nord

Reuillon J.L. Delattre F.

L'analyse des incidences de la PAC sur les exploitations laitières et les systèmes fourragers de montagne est conduite plus particulièrement sur deux massifs montagneux : le Massif central et les Alpes du Nord. Le premier est caractérisé par la présence d'une proportion élevée de systèmes associant vaches laitières et vaches allaitantes, la présence importante d'exploitations laitières de petite taille peu modernisées et un prix du lait inférieur à la moyenne nationale. Le second se distingue par la prédominance des systèmes laitiers spécialisés et un prix du lait élevé payé aux producteurs. Dans toutes ces exploitations, le compromis du Luxembourg a pour conséquence une augmentation très forte de la dépendance des exploitations laitières en aides directes entre 2000 et 2008 puisque le ratio "aides directes / résultat courant" s'élèverait en moyenne à 116% en 2008 contre 55% en 2000. Le poids des aides au développement rural resterait toujours important et le paiement unique ne représenterait que la moitié des aides directes totales. Des simulations réalisées dans le Massif central sur des cas types du Réseau d'élevage montrent qu'on pourrait assister à une désaffection de la production laitière dans une partie des doubles troupeaux, un intérêt accru des éleveurs pour la diversification comme la production de fromages fermiers ou la production de veaux de boucherie mais que la PAC pourrait aussi accélérer la restructuration des exploitations laitières et accroître le fossé entre les exploitations traditionnelles et modernisées. Un autre scénario exploré est l'augmentation du prix du lait payé au producteur par la mise en place d'une meilleure différenciation du lait de montagne. Dans les Savoie, l'activité laitière restera la production la plus rentable, même en cas de baisse modérée des prix du lait. La réforme de la PAC fragilisera fortement les exploitations les moins performantes et compromettra la pérennité des exploitations peu modernisées de faible dimension. Dans les deux régions, se pose la question de l'évolution de la demande fromagère et du maintien et de l'accroissement d'une différentiation de prix du lait avec les produits standards.

Télécharger l'article

PDF - 126,15 ko