Journées Professionnelles 2005

le 15 mars 2005

Génétique et prairies

Les marqueurs moléculaires : quelles utilisations possibles en cultures fourragères ?

Vandewalle M.

Au cours des dix dernières années le CLO-DvP a acquis une expérience dans le domaine de l'utilisation des marqueurs moléculaires chez les ray-grass. Les applications concernent : (1) l'étude de la diversité génétique et la caractérisation des ressources génétiques, (2) la sélection assistée par marqueurs moléculaires et (3) l'estimation de l'identité génétique du matériel de sélection et des variétés. Ces applications sont illustrées par des résultats obtenus dans différents projets de recherche de notre institut chez les ray-grass.
Notamment, la technologie AFLP a été capable de distinguer la structuration génétique spaciale parmi 80 populations d'une collection européenne. Cependant, cette différentiation était en partie masquée par la vaste variation génétique au sein des accessions. Par ailleurs, des distances génétiques obtenues par marqueurs AFLP ont pu être utilisées comme prédicateur de la performance hétérotique de ray-grass hybrides.
L'analyse QTL de la rouille couronnée a révélé 4 régions impliquées dans la résistance à cette maladie, situées sur 2 chromosomes et expliquant 45% de la variance phénotypique. Ces régions montrent des homologies avec les gènes de résistance à la rouille couronnée et à la rouille de la feuille chez d'autres graminées. La sélection pour la résistance à la rouille par ces marqueurs ADN a donné un meilleur résultat que la sélection phénotypique. La combinaison des sélection phénotypique et par marqueurs serait encore plus efficace. Une stratégie pour l'application de la sélection assistée par marqueurs moléculaires pour le rendement et la qualité du ray-grass italien est aussi expliquée.
Les Lolium perenne, L. multiflorum et L. hybridum ont pu être différentiés en utilisant de simples marqueurs RAPD spécifiques. L'analyse par marqueurs AFLP a montré qu'une déviation génétique liée au régime de coupe avant la production de semences d'une variété de ray-grass d'Italie est improbable. L'utilité des marqueurs moléculaires comme complément ou alternative aux tests de distinction basés sur des caractères morphologiques a été démontrée. Une méthode stricte d'analyse moléculaire de description de la parenté entre populations de ray-grass allogames a procuré un modèle qui devrait perrmettre de créer un protocole pour l'évaluation de cas possibles "d'essentielle dérivation" parmi les variétés de ray-grass commercialisées.

Télécharger l'article

PDF - 158,04 ko