Journées Professionnelles 2005

le 20 octobre 2005

Systèmes fourragers, Systèmes d'élevage et Travail

Traire les vaches une fois par jour ou grouper les vêlages : deux techniques pour réduire le travail d'astreinte en système herbager

Le Meur D. Brocard V. Portier B.

La durabilité des élevages laitiers passe par la réduction de l'ensemble des coûts de production et une amélioration des conditions de travail. Une des voies possibles est la mise en œuvre de systèmes à faibles niveaux de concentrés et forte contribution du pâturage. Par ailleurs, la traite représente 50% du travail d'astreinte en production bovine laitière. Dans ce cadre, le groupage des vêlages sur 2 ou 3 mois permettrait la fermeture de la salle de traite pendant au moins un mois de l'année et une rationalisation des tâches à effectuer au moins un mois sur l'élevage. Autre solution pour réduire l'astreinte : le passage à une seule traite par jour. Depuis 2002, la station expérimentale de Trévarez expérimente ces deux solutions dans le cadre d'un système à 50 ares d'herbe pâturée par vache laitière. Cet article fait le point après deux années d'essai. Il apparaît difficile de limiter le recours aux fourrages stockés à moins de 2,4 t MS/VL/an. Vêlages d'automne ou de fin d'hiver n'apparaissent pas fondamentalement différents en matière de production laitière ou de taux ; seule la courbe de livraison du lait est modifiée. Le groupage des vêlages sur 3 mois semble un objectif plus accessible que sur 2 mois. Enfin, cet essai confirme la faisabilité pratique du passage sur toute la lactation à une traite par jour, moyennant quelques précautions (niveau cellulaire initial correct, système à faible coût alimentaire reposant sur le pâturage). En matière de réduction des astreintes, les deux techniques ont donné entière satisfaction.

Télécharger l'article

PDF - 227,57 ko